3 min de lecture Carburants

Vacances d'été : 6 conseils pour payer son essence moins cher

Le prix du carburant a flambé pendant plusieurs semaines. Nous vous proposons 6 conseils pour payer votre essence moins cher.

Une pompe à essence (illustration)
Une pompe à essence (illustration) Crédit : AFP / Philippe Huguen
Nicolas Barreiro et AFP

Après plusieurs semaines d'augmentation constante, les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service en France s'érodent, selon des chiffres officiels publiés le lundi 6 juillet par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Le gazole, carburant le plus vendu, valait 1,2278 euro par litre, en léger recul de 0,25 centime par rapport à la semaine précédente. Il s'agit de sa première baisse après six semaines de remontée.

L'essence super sans plomb 95 s'est pour sa part vendue à 1,3298 euro, en recul plus net de 0,91 centime. Quant au SP95-E10, qui contient jusqu'à 10% d'éthanol, il a baissé de 0,38 centime, pour s'établir à 1,3189 euro. Enfin, le SP98 était vendu 1,3913 euro, soit 0,47 centime de moins.

Les prix des carburants à la pompe varient en fonction de plusieurs paramètres comme le cours du baril de pétrole, le taux de change euro-dollar, le niveau des stocks de produits pétroliers et de la demande, ainsi que des taxes. 

À lire aussi
Un automobiliste à la pompe à essence (illustration). vacances d'été
Prix du carburant : comment trouver l'essence la moins chère ?

Afin d'alléger votre budget alloué aux vacances d'été, voici quelques conseils pour payer votre essence moins cher.

1. Comparer les prix

Rien de nouveau, les pompes à essences ne proposent pas toutes les mêmes prix pour leurs services. Afin de savoir quels revendeurs affichent les prix les plus avantageux autour de chez vous, le gouvernement a mis en place la plateforme prix-carburant.gouv.fr

Sur celle-ci, il vous suffit de rentrer quelques informations : le carburant utilisé, le lieu, le type d'enseigne... Après quoi, le site vous redirige vers les stations qui peuvent vous intéresser. Vous pouvez également planifier votre itinéraire afin de trouver les points de vente sur votre route.

D'autres sites basés sur le même principe sont disponibles en ligne, tels que mon-essence.fr et zagaz.com.

2. Quelle fournisseur choisir ?

Les stations-services des grandes enseignes coûtent en général moins cher que les stations-essences en bordure d'autoroute. Cette différence de prix s'explique par des loyers plus élevés pour les boutiques autoroutières.

Pensez donc à faire le plein avant de partir. Planifiez votre départ, n'opérez pas dans la précipitation. Se ravitailler dans les département plus enclavés est plus onéreux car les stations-essences y sont plus rares.

3. Parer son véhicule

Planifier son départ c'est aussi s'assurer que votre véhicule est dans un état optimal. Une voiture en bonne minimise la consommation de carburant. Sans oublier l'état des pneus. Les professionnels conseillent de vérifier la pression au moins une fois par mois. Il reste indispensable de le faire avant un long voyage.

Les grande majorité des fournisseurs de carburant proposent des compresseurs libres d'accès et gratuits.

4. Optimiser sa conduite

Adapter son allure, ne pas monter trop haut dans les tours (changer de vitesse à partir de 2.000 T/min pour un moteur diesel et 2.500 T/min pour les moteurs essence), rouler sans à-coups, anticiper, éteindre le moteur à l'arrêt.

En prenant ces habitudes, vous adopterez une éco-conduite. Cela vous permettra d'économiser une bonne partie de votre carburant.

5. Éviter la climatisation

La climatisation consomme beaucoup d'essence. Même sous les fortes chaleurs qui vont arriver cet été, pour rafraîchir votre habitacle, mieux vaut ouvrir la fenêtre, ce qui permet d'économiser du carburant. 

Ce conseil ne prend pas compte la conduite sur l'autoroute. À vitesse élevée, des fenêtres ouvertes nuisent à l'aérodynamisme et demande plus d'efforts au véhicule pour maintenir son allure. Il est donc recommandé dans ce cas d'utiliser la climatisation.

6. Se garer à l'ombre

L'exposition prolongée d'un véhicule au soleil peut être lourd de conséquences. D'une part à l'intérieur de l'habitacle, où la chaleur peut s'élever à plus de 60°C. Ce qui vous forcera à rouler avec les fenêtres ouvertes pour dissiper cette chaleur.

D'autre part, le carburant à tendance à s'évaporer s'il reste un long moment à une température trop élevé. Si un bloc de charbon est sensé endiguer le phénomène en récupérant les vapeurs d'essence, cette dernière peut s’exfiltrer par la tuyauterie ou les pièces en plastique du système alimentation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Carburants Auto Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants