2 min de lecture Entreprises

Sodexo : Sophie Bellon nommée à la tête du conseil d'administration

ÉDITO - Pierre Bellon, 86 ans, vient de passer la main à sa fille pour diriger l’entreprise familiale de services créée en 1966.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet
>
Sodexo : Sophie Bellon nommée à la tête du conseil d'administration Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

Ce n'est pas banal. Pierre Bellon, l'un des plus vieux patrons français a cédé la main à sa fille. L'octogénaire était le patron et le fondateur, il y a cinquante ans, de ce qui est devenu l'une des plus grandes entreprises de notre pays, la Sodexo. C'est le leader mondial de la restauration collective - dans les cantines de collectivités, à l'école ou à l'hôpital - et des services aux entreprises. Ils sont présents dans quatre-vingts pays, avec 430 000 personnes. C'est le plus gros employeur français à l'étranger. Ce sont eux, par exemple, qui alimentent les bases de la Navy, l'armée américaine, ou encore qui gèrent les prisons britanniques. Sophie Bellon, 54 ans, a été nommée mardi 26 janvier nouvelle présidente du conseil d'administration.

Une entreprise familiale

C'est assez rare que ce soit une fille qui succède au fondateur d'une grosse entreprise. Dans les PME, c'est beaucoup plus fréquent. Sodexo est une entreprise familiale dont un tiers du capital est détenu par la famille Bellon, qui est d'ailleurs dans les vingt premières fortunes françaises, avec un patrimoine estimé à près de 4 milliards d'euros. Pierre Bellon avait l'habitude de dire à ses quatre enfants : "Il ne faut pas confondre l'organigramme de l'entreprise avec l'arbre généalogique de la famille". Sophie Bellon avait fait ses classes ailleurs, avant de rejoindre Sodexo il y a une vingtaine d'année. Il y a en fait quatre enfants. Le patriarche ne voulait pas choisir lui-même, par peur de brouiller ses enfants les uns avec les autres. Il a donc fait appel à un comité de personnes qualifiées pour les départager. Ils se sont prononcés à l'unanimité pour elle.

Les entreprises familiales ne sont pas forcément mieux dirigées par un membre de la famille des fondateurs. Mais ce sont des société qui ont une forte culture, c'est l'héritage de l'histoire. Du coup, les patrons sont moins court-termistes que les autres. Ils pensent dans le temps long. Cela vaut pour les patrons issus de la famille comme les autres. Dans le cas de Sodexo, il y a cinquante ans d'histoire. Pierre Bellon est un enfant d'une des grandes familles marseillaises. Son grand-père était lui-même entrepreneur : il ravitaillait les navires de la cité phocéenne sur les lignes pour Alger.

"La dame de la cantine"

Bellon n'a développé l'entreprise paternelle. Il a créé la sienne en 1966, dans le local d'une usine de conserve d'anchois, pour servir les clients à proximité avec des repas le midi. Des débuts difficiles, les mains dans la friteuse pour ce personnage haut en couleur, très direct, qui a un côté Jacques Villeret. Mais rapidement, l'entreprise se développe. Elle gagne un appel d'offre public de 2.000 repas quotidiens. C'est parti. Elle franchit les frontières. Elle rachète d'innombrables entreprises dans le monde entier, dont Sogeres, Altys, pour la maintenance technique. Elle est également propriétaire du traiteur Lenôtre.

À lire aussi
L'origine du feu serait extérieure à Lubrizol, selon l'entreprise. incendie
Les infos de 6h - Lubrizol : l'usine va réouvrir partiellement 3 mois après l'incendie

Aujourd'hui le groupe de restauration c'est près de 20 milliards d'euros de chiffres d'affaires, désormais piloté par celle qu'on surnomme "la dame de la cantine".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Entreprises Social Patronat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants