2 min de lecture Inflation

Une inflation historiquement basse en novembre

REPLAY / ÉDITO - En novembre, l'inflation en France a ralenti, atteignant le niveau extrêmement bas de 0,3% sur un an. Les prix à la consommation ont reculé de 0,2% par rapport à octobre.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Une inflation historiquement basse en novembre Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet Journaliste RTL

Au mois de novembre, les prix ont baissé en France de 0,2%. Le chiffre de l'inflation est faiblement positif lorsqu'on compare à il y  a un an, en novembre 2013 (0,3%).

Nous sommes en inflation zéro. Une bonne partie de la Zone euro est dans de cas, à cause de la croissance faible et des plans de rigueur en Europe du Sud.

L'inflation, un mal nécessaire

Le risque que les économistes évoquent, c'est d'être entraîné dans un engrenage déflationniste. Les prix baissent, les consommateurs retardent leurs achats, parce qu'ils espèrent des prix encore plus bas. Du coup, l'activité s'arrête, les licenciements se multiplient, les salaires sont réduits et les prix baissent encore davantage.

À lire aussi
Des légumes sous plastique dans un rayon de supermarché (illustration) alimentation
Inflation : pourquoi les prix de l'alimentation ont augmenté ?

C'est ce qu'on a subi dans les années 1930. C'est dévastateur. Seule la dépense publique peut alors rétablir l'activité. C'est ce qu'avait découvert un économiste britannique encore largement cité aujourd'hui, Keynes.

On n'en est pas du tout là en France. La consommation des ménages résiste et, surtout, les salaires continuent à augmenter. L'inflation faible soutient au contraire le pouvoir d'achat, puisque le prix des biens ne progresse plus.

Pour autant, ce n'est pas une bonne chose. Nous aurions besoin d'inflation pour réduire la dette. Quand les prix et les salaires augmentent, le poids des emprunts diminue. Par exemple, quand on achète un appartement en s'endettant dans une période d'inflation, très vite les mensualités ne représentent plus grand chose, grâce à la montée régulière des salaires.

Pas assez d'inflation, c'est mauvais pour l'emprunteur, qui ne voit pas sa dette diminuer assez vite

François Lenglet
Partager la citation

En période d'inflation, on rembourse sa dette en monnaie de singe, on "escroque" le prêteur. C'est exactement ce que nous aurions besoin de faire aujourd'hui, car il subsiste trop de dettes dans nos économies. C'est la séquelle de la crise, et cela nous handicape.

On nous a répété pendant des années que la hausse des prix, c'était mauvais pour la croissance et l'économie. C'est trop d'inflation qui est mauvais, c'est-à-dire une inflation de 10 ou 15%, qui dissuade aussi l'investissement.

En fait, trop d'inflation c'est très mauvais pour les prêteurs, qui voient leur capital s'éroder très vite. Pas assez d'inflation, c'est mauvais pour l'emprunteur, qui ne voit pas sa dette diminuer assez vite. Il faut trouver le juste milieu.

Le juste milieu : mission impossible

On ne sait pas faire juste un peu d'inflation. Comme tous les équilibres, c'est difficile à atteindre et surtout à maintenir. Cela dépend principalement de la banque centrale, qui doit régler le taux de change de la monnaie et la quantité de monnaie qui circule dans l'économie pour atteindre cet objectif. En principe, c'est 2% par an. Mais dans une période comme aujourd'hui, nous aurions besoin de 4% par an.

La Banque centrale européenne n'a pas l'air d'y parvenir. Il y a deux raisons à cela. D'abord, elle est sous influence allemande. Les Allemands ont une peur panique de l'inflation. Ensuite, elle gère une monnaie unique pour une zone économique extrêmement hétérogène (une vingtaine de pays).

C'est mission impossible que de faire un pilotage fin dans ces conditions. La politique monétaire unique, c'est comme un tee-shirt à taille unique. Il ne va à personne : il est trop grand pour les petits, et trop petit pour les grands.

RTL vous recommande
Lire la suite
Inflation France Actu
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775850054
Une inflation historiquement basse en novembre
Une inflation historiquement basse en novembre
REPLAY / ÉDITO - En novembre, l'inflation en France a ralenti, atteignant le niveau extrêmement bas de 0,3% sur un an. Les prix à la consommation ont reculé de 0,2% par rapport à octobre.
https://www.rtl.fr/actu/conso/une-inflation-historiquement-basse-en-novembre-7775850054
2014-12-12 09:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3Qh8acTfbNTK2YXingPFVA/330v220-2/online/image/2014/0423/7771375199_francois-lenglet.jpg