2 min de lecture Restauration

Un label "artisan producteur de qualité" pour lutter contre la malbouffe

REPLAY - Joël Robuchon, Alain Ducasse, Guy Savoy, Paul Bocuse... Le Collège culinaire de France crée le label "artisan producteur de qualité". Leur cible : les faux restaurateurs.

>
Un label "artisan producteur de qualité" pour lutter contre la malbouffe Crédit Image : AFP | Crédit Média : Armelle Lévy | Durée : | Date :
Armelle Levy
Armelle Levy Journaliste RTL

"Encore un label des restaurateurs", direz-vous ! Mais celui qui est lancé par le Collège culinaire de France - de forme ovale avec des casseroles - est bien différent. L'idée, c'est de valoriser les bouchers, traiteurs, boulangers, pâtissiers, chocolatiers, mais aussi les éleveurs, les agriculteurs, les vignerons, les collecteurs de champignons et de truffes, les pêcheurs. Sont aussi concernés les fabricants d'art de la table qui créent les ustensiles de cuisine. Ils font du vrai et du frais. Ils cultivent le goût originel de la gastronomie française, vieille de 700 ans.

Ces mêmes grands chefs étoilés ont déjà créé le label "restaurant de qualité", pour mettre en valeur les petits restaurants, des auberges, qui font eux-mêmes leur blanquette de veau ou leur navarin d'agneau avec les éleveurs du coin. Depuis le mois de juillet, il existe bien le label "fait maison" pour les restaurants, créé par le gouvernement.

Nous voulons des gens qui transforment la matière première authentique et saine

Alain Dutournier, chef cuisinier du "Carré des Feuillants"
Partager la citation

Mais pour les grands chefs, comme Alain Dutournier, du "Carré des Feuillants", le label "fait maison" "ne veut rien dire". N'importe qui peut ouvrir un restaurant. Pour ces personnes, le 'fait maison' veut dire qu'elles ont acheté un sachet qu'elles mélangent avec un autre sachet qu'elles font mélanger par quelqu'un qu'elles déguisent en cuisinier. Nous, ce que nous voulons, ce sont encore des gens qui transforment la matière première authentique et saine, et qui la cuisinent dans une cuisine", lâche-t-il.

À lire aussi
Mauro Colagreco et Laurent Petit, lauréats du Guide Michelin 2019 Gastronomie
Guide Michelin 2019 : quels sont les 27 restaurants trois étoiles de France ?

En gros, ils s'en prennent aux faux restaurateurs et aux pouvoirs publics qui couvrent les industriels. "Derrière, il y a le lobby de l'agroalimentaire. Eux ont envie d'uniformiser la nourriture et de fournir toutes sortes de restaurations. Ces pauvres gens, s'ils savaient que dans la pizza il y a de l'arôme de synthèse et que la pâte est complètement chimique, fabriquée en Hollande par un industriel, ils auraient des frissons dans le dos !", lance Alain Dutournier.

Le gouvernement dit qu'il va ajuster l'année prochaine le label "fait maison" pour voir comment l'améliorer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restauration Consommation Exclu RTL
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775400627
Un label "artisan producteur de qualité" pour lutter contre la malbouffe
Un label "artisan producteur de qualité" pour lutter contre la malbouffe
REPLAY - Joël Robuchon, Alain Ducasse, Guy Savoy, Paul Bocuse... Le Collège culinaire de France crée le label "artisan producteur de qualité". Leur cible : les faux restaurateurs.
https://www.rtl.fr/actu/conso/un-label-artisan-producteur-de-qualite-pour-lutter-contre-la-malbouffe-7775400627
2014-11-18 07:02:49
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Q0vxs539NCm88a_JSfQzEg/330v220-2/online/image/2014/1118/7775400652_un-restaurant-photo-d-illustration.jpg