2 min de lecture Transports

Uber veut faire payer plus cher les passagers en retard

La société de transport expérimente aux États-Unis une nouvelle politique tarifaire pour encourager la ponctualité des passagers.

L'application Uber donne des gages aux chauffeurs
L'application Uber donne des gages aux chauffeurs Crédit : Eraldo Peres/AP/SIPA
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Uber en appelle à la ponctualité de ses clients. L'application américaine de transport de particuliers a annoncé le déploiement d'une nouvelle politique tarifaire censée dissuader les passagers en retard. Dans un billet publié sur le blog de la compagnie en fin de semaine, Uber indique que les chauffeurs patienteront désormais deux minutes au lieu de cinq avant de commencer à facturer un supplément à la course d'un client.

"Nous encourageons les passagers à ne commander une course que lorsqu'ils sont prêts. Mais nous comprenons qu'ils puissent avoir parfois besoin d'un délai supplémentaire. Dans ce cas, les conducteurs seront indemnisés pour les minutes supplémentaires dont ils ont besoin", écrit le groupe dans le billet intitulé "Tirer le meilleur parti de votre temps".

Les conditions d'annulation sont également mises à jour. Les clients ne disposeront plus que de deux minutes pour annuler une course après qu'un chauffeur leur aura été attribué. Auparavant, les clients pouvaient annuler une course dans les cinq minutes suivant la commande sans être facturés. Selon Uber, "deux minutes sont généralement suffisantes pour qu'un client détermine s'il a besoin ou non d'une voiture". Le nouveau système est déjà à l'essai aux États-Unis, à New York, Dallas, Phoenix et dans le New Jersey. Il pourrait être généralisé si les résultats sont concluants.

La fin d'une époque ?

Jusqu'ici, Uber facturait des frais de non-présentation sur le compte du client après un délai de cinq minutes. Avec la nouvelle politique, un client qui se présente avec sept minutes de retard se verra facturer un supplément de cinq minutes et prendra le risque de voir son chauffeur lui filer sous le nez. Les chauffeurs peuvent aussi annuler une course si un client ne se présente pas après le temps imparti plutôt que de lui facturer des charges supplémentaires. Les frais d'annulation diffèrent en fonction des villes. Ils sont de 10 dollars à New York et de 5 euros à Paris, où un chauffeur est autorisé à annuler la course après cinq minutes d'attente (deux minutes sur le service de partage de trajets Uber Pool).

À lire aussi
Une agent de la SNCF à la Gare de l'Est à Paris (illustration) SNCF
Les infos de 22h - Perturbations à la SNCF : le trafic sera quasiment normal ce mardi

Selon TechCrunch, cette nouvelle politique sonne tout simplement le glas de l'un des principaux avantages d'Uber sur les taxis : la possibilité d'attendre son chauffeur en se séchant les cheveux, en terminant un email ou en grignotant un encas. Avec seulement deux minutes d'attente, les clients devront désormais attendre dans la rue pour ne pas risquer d'être prélevés de frais supplémentaires. Le site américain souligne en effet que le temps d'approche estimé des voitures Uber s'avère souvent inexact. Si elles prennent généralement plus de temps que prévu, les voitures arrivent parfois beaucoup plus tôt que le temps d'approche estimé par l'application.

Uber donne des gages à ses chauffeurs

Ces derniers jours, Uber s'est employé à caresser ses chauffeurs dans le sens du poil. La semaine dernière, la société américaine a déboursé 100 millions de dollars pour trouver un accord amiable avec certains de ses anciens chauffeurs qui avaient intenté deux recours collectifs pour être considérés comme des salariés et non comme des travailleurs indépendants. La compagnie a également montré des signes de bonne volonté en publiant un guide destiné à clarifier ses relations avec les conducteurs et rendre plus transparent le système de notation.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Uber Conso pratique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants