1 min de lecture Emploi

Travail le dimanche : les pistes présentées ce lundi

L'ex-patron de La Poste Jean-Paul Bailly remettra au gouvernement lundi son rapport sur l'épineux dossier du travail dominical. Passage en revue des pistes qui seront présentées.

Marseille : des personnes entrent dans un grand magasin ouvert le dimanche, le 2 septembre 2012
Marseille : des personnes entrent dans un grand magasin ouvert le dimanche, le 2 septembre 2012 Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Éric Vagnier

Les préconisations du rapport permettront-elles enfin de remettre de l'ordre dans le dossier kafkaïen du travail dominical ? L'ex-patron de La Poste Jean-Paul Bailly doit le remettre au gouvernement ce lundi, deux mois après la polémique relancée par les magasins de bricolage. Présentation des pistes.

Augmentation du nombre d'ouvertures exceptionnelles

Le rapport exclut de généraliser le travail dominical qui doit rester une exception. Mais avec le développement du e-commerce accessible 7 jours sur 7, Jean-Paul Bailly recommande des assouplissements. Par exemple, augmenter le nombre d'ouvertures exceptionnelles le dimanche, tous commerces confondus. C'est une prérogatives des maires, qui peuvent actuellement délivrer 5 ouvertures par an. Un chiffre qui pourrait doubler.

Ouvertures dans certaines zones où il y a consensus

Le rapport préconiserait aussi de permettre une ouverture dominicale dans les zones où il y a un consensus entre les différentes parties prenantes : organisations patronales, associations de commerçants, syndicats, élus locaux. Cela suppose un dialogue au plus près du terrain avec l'obligation de prévoir des compensations minimales pour les employés concernés en terme de majoration salariale et de temps de récupération.

Pas favorable à l'élargissement des secteurs économiques

En revanche, l'ex-patron de La Poste ne serait pas favorable à l’élargissement des secteurs économiques autorisés à travailler le dimanche, en tout cas pas de façon permanente et automatique. Aujourd'hui, seuls les magasins d'ameublement et les jardineries ont obtenu ce droit, que le secteur du bricolage réclame à son tour. Mais le rapporteur ne veut pas multiplier les dérogations car au final, cela reviendrait à banaliser le travail du premier au dernier jour de la semaine.

>
Travail le dimanche : les pistes présentées lundi Crédit Média : Eric Vagnier | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Info Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants