2 min de lecture Emploi

Travail dominical : les risques de contagion sont minces

REPLAY / ÉDITO - La Fnac a rouvert le dossier. Mais pourquoi est-ce qu’il est si difficile de trouver un accord sur le travail le dimanche alors que la loi est votée ?

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Travail dominical : les risques de contagion sont minces Crédit Image : Romain Boé / SIPA / RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

Le dossier du travail  du dimanche est de retour avec la Fnac où une réunion entre la direction et les syndicats devait se tenir ce lundi 11 janvier. Pourquoi est-ce qu’il est si difficile de trouver un accord alors que la loi est votée ? On peut s’interroger, car environ 30% de la population active en France travaille déjà le dimanche, et ce dans tous les secteurs (industrie, transport, culture, santé, médias...). Ce n’est donc plus sur l’activité le septième jour de la semaine qu’il y a débat. La crispation n’est pas technique, ni économique : elle est politique. C’est un marqueur pour certaines composantes de la gauche, mais aussi de la droite traditionaliste.

Les magasins en dur grignotés par le e-commerce

Dans ce dossier, trois blocs défendent des intérêts au départ peu compatibles. La CGT, FO et SUD y sont opposés par principe (ceux des droits acquis et du mépris de la société de consommation). La CFDT, La CGC et la CFTC veulent des avantages significatifs et fermes sur lesquels les entreprises ne sont pas toujours très claires. Le patronat, lui, veut plus de flexibilité dans les horaires et les périodes mais au moindre coût. Pas simple surtout que la loi dispose qu’il faut au moins 30% des syndicats favorables et pas plus de 50% opposés.

Si les dirigeants de H&M, Darty, Etam, Nature et Découverte ou Zara se sont battus pour avoir un accord, c’est qu’ils se considèrent en état de faiblesse face à Amazon, présent chez les consommateurs 24 heures sur 24. Leurs magasins en dur avec de vrais employés sont peu à peu grignotés par les algorithmes des ordinateurs du e-commerce. Ils perdent le chiffre d'affaires de tous les consommateurs qui ne peuvent s’adapter aux horaires traditionnels. Un magasin Ikea réalise le quart de son business hebdomadaire le dimanche.

À lire aussi
Treize magasins Tati vont fermer entreprises
Les infos de 5h - Treize magasins Tati vont fermer

C’est pour cela qu’une enseigne comme la Fnac propose, sur la base du volontariat, de tripler la rémunération des douze dimanches qui génèrent le plus de chiffre d'affaires (Noël, les soldes et la rentrée des classes) et de la doubler les autres quarante dimanches.

Est-ce qu’avec des avantages aussi substantiels le travail le dimanche pourrait s’étendre à l'ensemble de l’économie ? L’offre de la Fnac peut avoir une vertu : servir de référence. Mais est-ce que ce niveau de contreparties peut être supporté par toutes les entreprises qui ont vocation à ouvrir le dimanche ? C’est peu probable, compte tenu de l’état de forme de notre économie. La proposition de la Fnac, c’est en réalité un plan B qui vise à contourner l’absence d’accord au niveau national. Les risques de contagion sont minces.

Le bloc notes

Après neuf ans de baisse, la demande de gaz repart en Europe. Les prix devraient suivre.

La note du jour

05/20 au député PS Laurent Grandguillaume. Son amendement sur les indemnités des grands patrons a été mal rédigé. Du coup, les cadres dirigeants qui partent avec un gros chèque ne paieront plus ni CSG, ni cotisations sociales.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Social Travail dominical
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781272847
Travail dominical : les risques de contagion sont minces
Travail dominical : les risques de contagion sont minces
REPLAY / ÉDITO - La Fnac a rouvert le dossier. Mais pourquoi est-ce qu’il est si difficile de trouver un accord sur le travail le dimanche alors que la loi est votée ?
https://www.rtl.fr/actu/conso/travail-dominical-les-risques-de-contagion-sont-minces-7781272847
2016-01-11 07:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4YMkgZ88b1wkGg3CVa6AGQ/330v220-2/online/image/2015/0921/7779798845_christian-menanteau.jpg