5 min de lecture Maison jardin cuisine détente

Tout savoir sur le poivre dans Maison, Jardin, Cuisine, Brocante

REPLAY - Tout savoir sur le poivre, se débarrasser du gui, des livres de voyages et les nouveautés déco de 2016. C'est le programme de "Maison, Jardin, Cuisine, Brocante" du samedi 2 janvier.

Maison Jardin Cuisine Brocante Maison Jardin Cuisine Brocante Laetitia Nallet & Sébastien Demorand & Églantine Éméyé & Thierry Denis
>
Maison Jardin Cuisine Brocante du 02 janvier 2016 Crédit Image : iStock | Crédit Média : Laetitia Nallet,Sébastien Demorand,Églantine Éméyé,Thierry Denis | Durée : | Date : La page de l'émission
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Cuisine : apprenons à poivrer nos plats !

Hier nous vous avons proposé une séance de rattrapage sur le sel. Aujourd'hui, le poivre ! Ou plutôt LES poivres, car ils sont nombreux. Et on confond même parfois les variétés, puisque des choses aussi connues que les baies roses ou le Sechuan ou le poivre de Tasmanie ou encore le poivre de Jamaïque, eh bien tout ça, en termes botaniques, n’est pas du vrai poivre, qui répond lui au doux nom latin de piper nigrum.

Si l’on parle de poivres classiques, noirs, et qu’on trouve assez facilement, il y a le Sarawak de Bornéo, qui est délicieux sur des viandes grillées, le tellichery ou le Malabar qui nous arrivent d’Inde, le délicieux Kampot cambodgien qui est à ma connaissance le premier au monde à avoir bénéficié d’une indication géographique protégée, et puis du côté des poivres blancs, l’autre IGP c’est le poivre de Penja qui est lui produit au Cameroun, et qui très délicat, à essayer sur des coquillages ou pour poivrer au dernier moment une simple volaille rôtie. Il faut avoir toujours sous la main du poivre entier, et le moudre au dernier moment, soit au moulin, soit au mortier. Ensuite, comme le poivre est assez volatile, surtout sur quelque chose de chaud, eh bien pour le sentir, il faut vraiment attendre le dernier moment pour poivrer.

Vous pouvez trouvez tous ces poivres sur certains marchés, ou bien sur internet : il y a de vrais spécialistes comme Gérard Vives, du Comptoir des poivres, ou encore la maison Thiercelin qui est vraiment formidable. Et puis pensez aussi à des marques comme Terre Exotique. Dernier conseil, si vous achetez en vrac, vous mettez vos poivres dans des bocaux fermés hermétiquement, et puis surtout, vous n’achetez plus jamais, jamais, de poivre gris, parce que ça n’en est pas : le gris, c’est tout simplement le poivre pré-moulu et là, je vous garantis que vous n’avez aucune garantie, ni traçabilité, ni origine, ni âge du poivre.

À lire aussi
Maison Jardin Cuisine Brocante bricolage
Maison Jardin Cuisine Brocante du 18 février 2018

Jardin : comment lutter contre le gui, ce vampire

Nous vous avons terrifiés hier avec notre histoire de gui qui vampirise les pommiers. Mais on peut s’en débarrasser, si on s’y prend tout de suite. Un très jeune gui n’a qu’un suçoir dans la branche. Avec un couteau, on peut l’extirper, en creusant profond. Mais attention, dès qu’un gui prend de l’âge, là, c’est une autre histoire. Car il envoie de drôles de trucs sous l’écorce. Comme des cordons. Et sur ces cordons, il y a plein de suçoirs. Le gui boit ainsi la sève de plus en plus loin, le long de la branche. Pire, certains de ces suçoirs donnent une pousse aérienne, comme un nouveau gui. Vous croyez que c’est un bébé gui qui vient de germer et vous pensez pouvoir l’enlever avec votre couteau. Mais non, c’est une partie d’un grand gui qui est à l’autre bout de la branche. Vous pouvez enlever toutes les boules de gui, il restera toujours des suçoirs prêt à pousser.
Cela paraît épouvantable, mais il y a plusieurs remèdes. D’abord, la chirurgie lourde. Avec la tronçonneuse. On coupe le maximum de branches infestées, même les grosses. Le plus près possible du tronc. C’est costaud, un pommier, il survit. Il va faire plein de nouvelles branches sans gui. Au bout de quelques années le pommier donne à nouveau des fruits.
Si la coupe ne suffit pas, et que le gui réapparaît, on passe à la chimie. Ce n’est pas écolo mais contre le gui, parfois, il faut tout essayer. On frotter cette touffe de gui un petit chiffon imbibé du désherbant que l’on met sur les pelouses pour tuer les plantes à feuilles larges, comme les chardons. On en trouve dans les jardineries. En hiver, les pommiers sont au repos, ils ne risquent rien avec ce désherbant. cela marche plutôt bien.

Maison : les nouveautés déco de 2016

On commence avec mon coup de cœur : un pommeau de douche pas comme les autres, puisqu’il ressemble à une lampe. Imaginez une applique murale noire avec un bras articulé, un peu comme les célèbres lampes Gras, ce qu’on appelle les lampes d’architecte. Le designer c’est Diego Gandi, le nom de ce pommeau de douche Closer, la marque Zucchetti. On le trouve sur internet et au 60-62 Boulevard de Charonne, à Paris, à partir de 648 euros. L’astuce, c’est une belle pièce et le reste très basique. Par exemple, une cuisine Ikea petit prix et j’investis dans la crédence, pareil dans une petite entrée, il suffit de suspendre un luminaire un peu volumineux et original et votre déco s’envole, même si le carrelage n’est pas top !

Autre coup de cœur, des enceintes
 qui ne se voient pas, en forme de stick. Imaginez une baguette de 2 cm de large et d’une longueur de 30 cm, qui se fixe comme un ruban LED  sur le mur : on peut aussi venir la glisser dans la tranche d’une étagère, sur une corniche ou l’intégrer dans sa table de nuit. Elle ne se voit pas du tout. Le stick doit être associé à un caisson de basse qui n’est pas encombrant non plus. C’est vraiment du son de très haute qualité  qui s’échappe par une simple fente. Durée de vie de l’enceinte environ 30 ans. C’est du solide fabriqué en France. Allez voir ce qu’ils font, c’est vraiment de la haute technologie merveilleusement intégrée dans nos maisons. La société s’appelle Vismes. Il faut compter 1000€ pou une pièce de 15m2.
En 2016, il n'y aura pas une mais deux couleurs de l'année, selon Pantone et Tollens. Le duo est un rose pale, le Quartz, et Le Serenity c’est un gentil bleu : plutôt doux.

Brocante : chiner des livres de voyages

Ils sont une bonne façon de poursuivre les vacances. Dans les foires aux livres et sur les brocantes, on trouve régulièrement des livres de voyages, souvent anciens, souvent très joliment illustrés et parfois magnifiquement reliés. Aujourd’hui, entre les guides et les images télé, on est moins dans la découverte de mondes inconnus. 
Alors que dans les récits d’antan, il y a ce côté un peu désuet, plein de romantisme et de poésie de leurs auteurs, qui découvrent tout avec une regard complètement vierge. Et puis il y a des images, dessins ou photos, en noir et blanc ou en couleur, qui montrent une civilisation, une culture, des lieux que l’on ne peut plus rencontrer aujourd’hui. C’est l’histoire du monde, c’est notre histoire. Je me replonge facilement dedans, comme une remontée dans le temps.

En termes de destination, il y a bien sûr l’Asie et l’Afrique, il ne faut pas oublier que nous avons eu de très nombreuses colonies et donc sur ces continents on trouve pas mal de livres. Et en terme de période, ce qui a vraiment la cote, ce sont les livres parus avant les années 50 qui témoignent d’une époque révolue. En terme de contenu, c’est plus varié car certains sont très attachés aux visions des villes et des paysages et d’autres aux récits didactiques ou aux ouvrages de géographie générale. Les prix sont très variables, mais si vous recherchez la Nouvelle géographie Universelle d’Elisée Reclus éditée par Hachette à la fin du XIXe, il vous en coûtera au minimum 2000 euros, pour avoir la collection complète. Sinon, un récit ethnographique joliment illustré de la fin du XIXe ou du début du XXe, c’est entre 200 et 300 euros. Alors qu’un simple récit d’explorateur des années 50 ne doit pas dépasser les 40 euros même en très bon état.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maison jardin cuisine détente Cuisine Jardin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781101475
Tout savoir sur le poivre dans Maison, Jardin, Cuisine, Brocante
Tout savoir sur le poivre dans Maison, Jardin, Cuisine, Brocante
REPLAY - Tout savoir sur le poivre, se débarrasser du gui, des livres de voyages et les nouveautés déco de 2016. C'est le programme de "Maison, Jardin, Cuisine, Brocante" du samedi 2 janvier.
https://www.rtl.fr/actu/conso/tout-savoir-sur-le-poivre-dans-maison-jardin-cuisine-brocante-7781101475
2016-01-02 15:49:31
https://cdn-media.rtl.fr/cache/TIogFYWkM3UVTj0Z_jBeWQ/330v220-2/online/image/2015/1231/7781101843_istock-000064748925-large.jpg