2 min de lecture Actu

Suisse : le forfait fiscal des étrangers est pérennisé

REPLAY / ÉDITO - Les Suisses ont voté ce dimanche sur le fameux forfait fiscal des étrangers. Un week-end d'inquiétude pour les exilés fiscaux.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Suisse : le forfait fiscal est pérennisé Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau Journaliste RTL

Les 5.634 personnes qui bénéficient officiellement du forfait fiscal suisse vont retrouver le sommeil. Leur charge fiscale va rester ce qu'elle est : légère. Le forfait fiscal a été pérennisé. Ce dispositif permet à un étranger qui vit en Suisse sans y exercer d'activité d'être imposé sur une estimation de ses dépenses dans le pays mais pas sur sa fortune ou ses revenus.

Ce qui commence à en agacer plus d'un. Imaginez la tête d'un Federer, le beau vainqueur de la Coupe Davis quand il croise le finaliste Tsonga qui est son voisin. Le premier acquitte des impôts aussi lourds qu'un service gagnant. Le second une contribution aussi légère qu'un amorti de junior. Pas très juste. Et pourtant la votation a fait flop. Nos voisins veulent garder leurs exilés fiscaux. Et en particulier les Français. Tout simplement parce qu'ils rapportent en impôt 1 milliard de francs suisses.

La Suisse, première destination des exilés fiscaux

Nos responsables politiques n'aiment pas reconnaître l'importance de cette évasion. Mais ce qui est bien cerné ce sont les destinations. Parmi nos compatriotes qui ont choisi l'exil fiscal, 20% d'entre eux sont en Suisse, 17 % ont fait leur nid en Belgique et le Royaume Uni en accueille 14%. Plutôt des gros poissons.
Selon le magazine Bilan, il y a 49 Français parmi les 300 plus grandes fortunes établies au pays du chocolat. Ces 49 familles exilées se partagent un patrimoine évalué par nos confrères à 46 milliards d'euros.
Et si l'on s'intéresse au petit club des super riches, ceux qui possèdent une fortune supérieure à 4 milliards d'euros, on y liste trois familles françaises. Ceux sont les représentants de marques mondialement célèbres comme Chanel, celle très présente dans l'actualité économique avec Numericable, SFR, Virgin Mobile ou le quotidien Libération et enfin celle qui a installé sur toutes nos tables les eaux de Vichy, Cristalline, St Yorre, quelques bons châteaux bordelais ou le Coca-Cola Afrique.

Une fiscalité moins punitive pour éviter l'évasion

Maintenant que le forfait est gravé dans le marbre, il est utopique d'espérer faire revenir ces exilés fiscaux. Nous sommes génétiquement un pays de matraquage fiscal. Cela signifierait se lancer dans une révolution fiscale dont nous n'avons ni les moyens financiers et encore moins la vocation. Ce qu'il faut espérer c'est une fiscalité plus intelligente, moins punitive, capable de retenir nos meilleurs talents. Sans trop d'illusion. Le forfait fiscal suisse a encore de beaux jours devant lui.

RTL vous recommande
Lire la suite
Actu Vidéo Évasion fiscale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants