1 min de lecture Viande de cheval

Soupçons de boeuf avarié chez Flunch : Castel Viandes crie au "complot"

Les restaurants Flunch à leur tour touchés par une affaire de tromperie sur la viande de bœuf. Tout serait parti de son fournisseur basé en Loire-Atlantique, qui lui aurait vendu de la viande avariée en 2008. C'est un ancien cadre licencié de l'entreprise qui lance aujourd'hui les accusations. Chez Castel Viandes, on crie au "règlement de comptes" et à la "fausse dénonciation".

Un camion de l'entreprise Castel Viandes à Châteaubriand, le 1er mars 2013
Un camion de l'entreprise Castel Viandes à Châteaubriand, le 1er mars 2013 Crédit : AFP / Franck Perry
Micro RTL
La rédaction de RTL et La rédaction numérique de RTL


"Une enquête préliminaire a été ouverte mi-février pour escroquerie et tromperie à la suite d'éléments fournis à la gendarmerie, notamment par un ancien cadre, et corroborés par une enquête des services vétérinaires", a déclaré vendredi matin Fabienne Bonnet, procureur adjoint. "Une perquisition a eu lieu et l'exploitation des pièces saisies est en cours", a-t-elle ajouté, soulignant qu'il faudrait compter "plusieurs semaines" avant d'en connaître les résultats.

Selon le quotidien "Le Parisien", qui a révélé l'affaire, "la justice soupçonne ce groupe familial, créé en 1963, de pratiques appelées 'remballe' et d'avoir vendu de la viande avariée à des clients, notamment à des restaurants Flunch". "C'est un ancien cadre de chez Castel Viandes, licencié en 2008, qui est à l'origine de l'enquête. Directeur qualité de la société, il découvre le 1er décembre 2008 que, le samedi précédent, des employées ont été affectés à une opération de vente de steaks avariés", raconte le journal.

La directrice générale du groupe Castel Viandes, Véronique Viol-Lévesques, a vivement récusé ces accusations. "Nous sommes devant des accusations mensongères", a-t-elle lancé au micro RTL de Patrice Gabard. "Nous avons déposé plainte contre la personne qui avait été licenciée. Depuis 2008, nous n'avons jamais été attaqués aux prud'hommes. Pourquoi est-ce que quatre ans après, cet individu est en train de vouloir nuire à l'entreprise comme il le fait ?"

"La justice va faire son travail. Les documents ont été saisis pour vérifier la traçabilité (...) Flunch nous gardé sa confiance, parce que nous parlons de faits de 2008", a poursuivi Véronique Viol-Lévesques. Selon elle, Flunch a décidé, "et je les comprends, de suspendre momentanément leur approvisionnement avec notre entreprise, tant que la vérité ne sera pas portée sur cette affaire".

Carte de localisation de Châteaubriant (Loire-Atlantique)

Lire la suite
Viande de cheval Info Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7758965247
Soupçons de boeuf avarié chez Flunch : Castel Viandes crie au "complot"
Soupçons de boeuf avarié chez Flunch : Castel Viandes crie au "complot"
Les restaurants Flunch à leur tour touchés par une affaire de tromperie sur la viande de bœuf. Tout serait parti de son fournisseur basé en Loire-Atlantique, qui lui aurait vendu de la viande avariée en 2008. C'est un ancien cadre licencié de l'entreprise qui lance aujourd'hui les accusations. Chez Castel Viandes, on crie au "règlement de comptes" et à la "fausse dénonciation".
https://www.rtl.fr/actu/conso/soupcons-de-boeuf-avarie-chez-flunch-castel-viandes-crie-au-complot-7758965247
2013-03-01 12:37:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KTlXkdV7nhTOL8f_HDkcDg/330v220-2/online/image/2013/0301/7758966351_un-camion-de-l-entreprise-castel-viandes-a-chateaubriand-le-1er-mars-2013.jpg