2 min de lecture SNCF

SNCF : Guillaume Pepy évoque "quelques mutations" liées à des fiches S parmi les employés

LE GRAND JURY - Au micro de RTL, le président du directoire de la SNCF a rappelé son engagement pour la sécurisation des trains et son "obsession" pour la sécurité des voyageurs.

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Guillaume Pepy était l'invité du "Grand Jury" dimanche 20 décembre - Partie 1 Crédit Image : RTL / Christophe Guibbaud / Abacapress | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245_MARTICHOUX
Elizabeth Martichoux et Charlie Vandekerkhove

"À la SNCF, le monde a changé depuis Charlie, l'attentat raté du Thalys et le 13 novembre", a expliqué Guillaume Pepy, le président du directoire de la SNCF au micro de RTL. Depuis ces événements successifs, dans toutes les entreprises, y compris la SNCF, les employés fichés par les renseignements sont par exemple particulièrement surveillés.

Après les attentats du 13 novembre à Paris, on a appris que Samy Amimour, l'un des terroristes, avait travaillé à la RATP, et que cette entreprise comptait de nombreux employés avec une fiche S. Cette fiche établie par les renseignements a pour but d'indiquer une radicalisation présumée. Interrogé sur la présence de fiches S au sein de la SNCF, Guillaume Pepy a admis l'existence d'un petit nombre de ces fiches et a évoqué "quelques mutations, opérées discrètement", datant d'avant les attentats. "Nous n'avons pas les fiches S, car il faudrait être habilité au confidentiel défense, a-t-il précisé, mais la police nous donne ces informations, qui sont suivies d'actions. Si la personne est dans des missions de sécurité, conduit un train, ou aiguille, à ce moment-là elle est immédiatement mutée sur d'autres fonctions", a-t-il ajouté.

3500 cheminots assurent la sécurité des réseaux

Guillaume Pepy a aussi expliqué que la Loi Savary, qui est en cours d'adoption et vise à lutter contre le terrorisme et la fraude dans les transports publics, va permettre à la SNCF d'effectuer des enquêtes administratives sur ses personnels "pour bien vérifier que 100% de ces personnels sont des personnes sur lesquelles on peut compter", a-t-il ajouté. "L'obsession que j'ai, c'est la protection des voyageurs dans les gares et dans les trains", a aussi ajouté Guillaume Pepy.

Autre nouveauté prévue par cette loi : le corps des agents de sureté va avoir de nouvelles missions, notamment celles de fouiller les bagages et de faire des palpations. "Nous avons 3500 cheminots qui ne font que de la sureté", a rappelé Guillaume Pepy. "Ils sont formés, entraînés, et notamment au tir car ils sont armés leur donne le droit d'effectuer des fouilles et des palpations. "La police et la gendarmerie surveilleront ces opérations quand c'est nécessaire", a-t-il précisé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
SNCF Guillaume Pepy Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants