1 min de lecture RTL Info

Réunion à Matignon au sujet des "salles de shoot"

La semaine dernière, Matignon disait non aux salles de shoot ; cette semaine, Matignon consulte. Les services du Premier Ministre ont, en effet, accepté une rencontre avec les associations d'aide aux drogués. Elles militent pour l'expérimentation de ces salles de consommation surveillées destinées aux toxicomanes les plus précaires. Leurs représentants sont venues avec un soutien de poids : la prix Nobel de Médecine Françoise Barré-Sinoussi qui a découvert le virus du Sida avec le Professeur Montagnier. La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, avait proposé le mois dernier une concertation sur l'ouverture en France de "salles de shoot" à l'image de ce qui existe déjà dans plusieurs pays, comme la Suisse, provoquant de vives réactions au sein de la Droite.

Emilie Valès

Si un groupe de 14 députés UMP se sont élevés contre le projet, deux municipalités dirigées par le parti présidentiel, Marseille et Epinal, s'étaient portées candidates à une expérimentation de tels établissements.

L'hôtel Matignon est intervenu pour mettre un terme au débat en déclarant mercredi que la priorité du gouvernement était "de réduire la consommation des drogues en France, non de l'accompagner voire de l'organiser".

Le président du Sénat, Gérard Larcher, a proposé de son côté la création d'une mission parlementaire sur la question, estimant que "c'[était] un débat qui mérit[ait] sans doute d'être poursuivi sous une autre forme".

Une majorité de Français (53%) se déclarent favorables à l'ouverture de salles de consommation de drogue sous contrôle médical -dites "salles de shoot"- en France, selon un sondage Ipsos rendu public jeudi.

Ecoutez aussi :
Enquête dans une salle de shoot à Genève

Lire la suite
RTL Info Santé Suisse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants