2 min de lecture Retraites

Retraites : leur coût va baisser "fortement" en France

Selon une étude de l'Insee, le poids des retraites dans le PIB devrait baisser d'ici à 2060, le poids des retraites. Cette bonne nouvelle serait due aux réformes mises en place depuis 20 ans.

Une maison de retraite (Image d'illustration)
Une maison de retraite (Image d'illustration) Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Une bonne nouvelle à savourer dans plusieurs années. Le poids des dépenses de retraites dans le produit intérieur brut (PIB) reculerait "fortement" d'ici à 2060. Concrètement, la France se trouvera en position plus favorable que ses voisins européens face au vieillissement de la population, prédit une étude de l'Insee publiée ce jeudi 27 août. Globalement stable jusqu'en 2025, le poids des dépenses de retraites s’allégerait surtout entre 2025 et 2060, pour représenter 11,2% du PIB, contre 13,8% actuellement.

Quels sont les atouts de la France ?

La démographie joue un rôle important. "Les Français font davantage d'enfants que leurs voisins", explique FranceTVinfo. Ainsi l'Hexagone devrait compter plus de 75 millions d'habitants, avec une population jeune. Elle comporterait aussi assez d'actifs prendre en charge les pensions des retraités.


Autre facteur : "Grâce aux réformes adoptées depuis plus de 20 ans", la part des dépenses de retraites dans le PIB devrait baisser de 2,6 points sur cette période, selon les projections de l'Insee et de la direction générale du Trésor.

Une tendance qui ne touchera pas les voisins européens

La France se trouverait alors "dans une position relativement favorable par rapport à ses partenaires européens pour faire face au vieillissement de sa population". Pour effectuer cette comparaison avec les autres pays européens, l'étude du niveau du "poids des pensions" qui comprend les retraites mais aussi les pensions d'invalidité permet de noter que la France aurait la baisse la plus marquée (-2,8 points de PIB)" par rapport aux principaux pays de la zone euro entre 2013 et 2060. À l'inverse, le poids des pensions de l'Allemagne augmenterait de 2,7 points et celle de la Belgique de 3,3 points.

Vers une baisse des pensions de retraite ?

À lire aussi
Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire à la réforme des retraites réforme des retraites
Réforme des retraites : quels défis pour le gouvernement avant le 5 décembre ?

Cette bonne nouvelle pour les finances publiques françaises ne l'est pas forcément pour les retraités, avec le recul de l'âge de départ à la retraite et l'allongement de la durée de cotisation, décidés dans le cadre des récentes réformes. Les retraités pâtissent également d'une "baisse relative du montant de la pension moyenne par rapport aux revenus d'activité moyens", due notamment à l'indexation des pensions sur l'inflation, qui augmentent moins vite que les salaires.


En outre, de 2025 à 2040, "par rapport aux générations plus anciennes, les nouvelles générations auront eu des carrières plus fragmentées et ainsi acquis moins de droits à le retraite". Les projections au niveau européen diffèrent de celles réalisées par l'organisme servant de référence en France, le Conseil d'orientation des retraites (Cor). Fin 2014, il prédisait une baisse du poids des retraites deux fois moindre (-1,3 point du PIB). Le scénario sur lequel s'appuie l'étude Insee prévoit à long terme un taux de chômage de 7,5%, une croissance de 1,5% et une population de 76 millions de personnes en France d'ici à 2060.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Retraites PIB
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants