2 min de lecture Économie

Retraites chapeaux : une rente prisée des patrons mais très contestée

ÉCLAIRAGE - La "retraite chapeau" prévue pour le départ de Philippe Varin est vivement contestée au sein de la classe politique. Mais de quoi s'agit-il exactement ?

Philippe Varin à Paris le 25 novembre 2013.
Philippe Varin à Paris le 25 novembre 2013. Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Mathieu Dehlinger Journaliste RTL

Les chiffres donnent des sueurs froides aux syndicats. PSA Peugeot Citroën a provisionné 21 millions d'euros pour la retraite chapeau de Philippe Varin, son actuel président du directoire qui doit être remplacé en 2014.

Un joli "complément de retraite" qui passe mal dans le groupe à un moment où, argumentent les syndicats, il est demandé aux salariés de faire des efforts. Mais lorsqu'on évoque une "retraite chapeau", de quoi parle-t-on ?

Qu'est-ce qu'une retraite "chapeau" ?

Il s'agit d'un régime de retraite sur-complémentaire, financée par l'entreprise, qui s'additionne au régime obligatoire et à la retraite complémentaire. Elle permet à la société de proposer à ses salariés le versement d'une rente viagère lors de leur départ, en plus de celle versée par la caisse de retraite.

À lire aussi
Le Livret A a été créé le 22 mai 1818 livret A
Livret A : pourquoi les Français l'aiment tant ?

Objectif : "Fidéliser ses salariés ou cadres dirigeants", précise la banque en ligne BforBank. "Les cadres dirigeants les plus méritants se voient encouragés à rester dans les murs pour poursuivre leur carrière", expliquait un spécialiste à L'Expansion en 2012.

Cette année-là, selon le magazine, "plus de la moitié des patrons du CAC 40 [profitaient] d'un tel système de gratification" en 2012. Mais en réalité, la retraite chapeau ne concerne pas que les dirigeants : un million de Français en bénéficient, selon la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA), dont la moitié perçoit moins de 2.000 euros.

Sont-elles imposées ?

Oui. Philippe Varin a d'ailleurs tenu à rappeler ce mercredi qu'il ne toucherait, "ni maintenant, ni plus tard, la somme des 21 millions d'euros dont on parle". Il estime qu'il percevra "un montant net annuel d'environ 300.000 euros" après impôts.

Ces retraites chapeaux sont concernées par l'impôt sur le revenu et par les contributions sociales. Existe également une taxe spécifique avec un barème progressif, qui a été "légèrement allégé" début 2013, explique Capital.

Pour les retraites liquidées depuis le 1er janvier 2011, la rente comprise entre 400 et 600 euros par mois est taxée à hauteur de 7%. Au-delà de 600 euros mensuels, le taux passe à 14%.

Pourquoi font-elles polémique ?

Souvent décriées, jamais supprimées. Si elles ne concernent pas uniquement les grands patrons, les retraites chapeaux ont été érigées, ces dernières années, en symbole des rémunérations excessives de certains hauts dirigeants. Des députés PS, comme Yann Galut, ont ainsi menacé de légiférer si Philippe Varin ne renonçait pas à sa rente, évoquant "l'indécence" de la somme concernée.

Mais avant lui, d'autres ont bénéficié de pensions complémentaires importantes. C'est le cas par exemple de Didier Lombard, qui a quitté la direction de France Télécom en 2010 avec une retraite chapeau estimée à plus de 300.000 euros annuels, à cumuler avec sa pension de haut fonctionnaire.

Certains ont même décidé de renoncer à leur retraite chapeau face à la polémique, comme Henri Proglio, pour lequel Veolia avait provisionné 13 millions d'euros. Il a reversé cette somme à la Fondation de France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Peugeot Citroën
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7767355641
Retraites chapeaux : une rente prisée des patrons mais très contestée
Retraites chapeaux : une rente prisée des patrons mais très contestée
ÉCLAIRAGE - La "retraite chapeau" prévue pour le départ de Philippe Varin est vivement contestée au sein de la classe politique. Mais de quoi s'agit-il exactement ?
https://www.rtl.fr/actu/conso/retraites-chapeaux-une-rente-prisee-des-patrons-mais-tres-contestee-7767355641
2013-11-27 15:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/TdxNAlRLluC5aPkYkBRMSA/330v220-2/online/image/2013/1127/7767340553_philippe-varin-a-paris-le-25-novembre-2013.jpg