2 min de lecture Économie

Réforme du code du travail : quels sont les points qui fâchent ?

EDITO - Le président de la République reçoit mardi 23 mai syndicats et patronats pour discuter de la réforme du code du travail.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Réforme du code du travail : quels sont les points qui fâchent ? Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
Journaliste RTL

Emmanuel Macron reçoit mardi 23 mai les partenaires sociaux pour discuter de la réforme du code du travail. Il y a de nombreux points qui fâchent syndicats et patronats. Dans le viseur, les ordonnances. Pourquoi ? C'est une question de forme.

Pour réformer le Code du Travail, Emmanuel Macron veut donc passer par des ordonnances, au lieu d'un projet de loi classique. Des ordonnances, ça va plus vite mais ça implique des discussions à minima avec les partenaires sociaux. Il va y avoir du dialogue, c'est obligatoire de toute façon depuis la loi Larcher, mais combien de temps va durer cette négociation ? Est-ce du pur habillage ? On le rappelle, il y a quand même 3 textes prévus pour "une réforme profonde du Code du Travail", selon les propos du président.

Seulement, il y a déjà eu une réforme du code du travail avec la loi El Khomri. Pourquoi le président veut-il à nouveau toucher au code du travail ? Là on entre dans le fond : pour Emmanuel Macron, cette loi ne va pas assez loin. Le président veut que notre économie soit davantage compétitive. Il veut inciter les patrons à investir et à embaucher en les rendant plus libres. 

À lire aussi
Les Français dépensent aujourd'hui trois fois plus d'argent en matériel de bricolage qu'en jardinage. économie
Bricolage : les Français s'y mettent de plus en plus

La hiérarchisation des normes

Premier volet par exemple, c'est ce qu'on appelle l'inversion de la hiérarchie des normes : une PME en chimie et pharmacie pourra prendre des décisions seule, en négociant avec ses syndicats et sans suivre ce que la branche chimie-pharmacie a décidé. Alors bien-sûr, pas question de toucher à la durée légale du travail, à l'égalité professionnelle ou encore au SMIC, mais cette PME pourra décider quand est déclenché le seuil des heures supplémentaires, ou encore le montant des primes. Emmanuel Macron espère qu'en se sentant plus libre, une entreprise va davantage embaucher en CDI.

Le plafonnement des indemnités prud'homales

Il y a également la tension autour des indemnités prud’homales. Là aussi, ça sera dans une ordonnance. Ça a déjà été retoqué dans la loi El Khomri mais Emmanuel Macron y tient : en cas de licenciement abusif, les indemnités obtenues aux prud’hommes seront limitées. Autrement dit, une personne virée sans raison ne pourra plus obtenir le jackpot. Là aussi, c'est une manière de rassurer les entreprises, de leur dire, vous voyez, vous pouvez embaucher, si ça se passe mal, les conséquences ne seront pas énormes. Tout ça il va falloir le faire avaler aux partenaires sociaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Loi Travail Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788656510
Réforme du code du travail : quels sont les points qui fâchent ?
Réforme du code du travail : quels sont les points qui fâchent ?
EDITO - Le président de la République reçoit mardi 23 mai syndicats et patronats pour discuter de la réforme du code du travail.
https://www.rtl.fr/actu/conso/reforme-du-code-du-travail-quels-sont-les-points-qui-fachent-7788656510
2017-05-22 11:31:43
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WW6Of7LccmrnxK96Ss2S-g/330v220-2/online/image/2016/0302/7782155057_un-rassemblement-etudiant-est-prevu-le-9-mars-dans-toute-la-france-pour-protester-contre-le-projet-de-loi-el-khomri.jpg