1 min de lecture Medef

Réforme des retraites : le Medef "toujours en colère" confie Pierre Gattaz

INVITE RTL - Pierre Gattaz, le patron des patrons, a évoqué "la main tendue" par Pierre Moscovici aux entreprises, mais il a une nouvelle fois dénoncé le coût du travail, trop important selon lui en France.

Le président du Medef Pierre Gattaz
Le président du Medef Pierre Gattaz Crédit : Damien Rigondeaud / RTL.fr
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Pierre Gattaz, le président du Medef, a salué la "main tendue" par le ministre de l’Économie lors de son passage à l'université d'été du syndicat des patrons. Mais il affirme qu'il est "toujours un peu en colère" à propos du projet de réforme des retraites.

Je suis comme Saint Thomas

Pierre Gattaz, président du Medef
Partager la citation

"Beaucoup de choses ont été dites" explique à RTL Pierre Gattaz. Selon lui, Pierre Moscovici a effectué "une déclaration d'intention" mais il reste toutefois sceptique. "Je suis comme Saint Thomas", raconte le successeur de Laurence Parisot, sous-entendant qu'il ne "croit que ce qu'il voit".

100 milliards d'euros de charges en trop

Le patron des patrons n'est pas satisfait par le projet de réforme des retraites présenté par le gouvernement. Il dénonce "une certitude de hausse du coût du travail". Il faut "régler" ce problème, mais "il ne faut pas le faire par la fiscalité" d'après Pierre Gattaz.

Nous voulons des certitudes de baisses significatives du coût du travail

Pierre Gattaz, président du Medef
Partager la citation
À lire aussi
Emmanuel Macron à la sortie du Conseil des ministres, le 4 janvier 2015 Emmanuel Macron
Entrepreneur-salarié : quelle est la part de vérité dans la phrase polémique d'Emmanuel Macron ?

"Nous voulons des certitudes de baisses significatives du coût du travail" a réclamé le président du Medef. "Il faut, selon lui, baisser les dépenses publiques, qui ont dérivé depuis 30 ans", ou encore "optimiser la protection sociale". Et de citer les exemples du Canada ou encore de l'Allemagne, qui "ont fait des reformes structurelles importantes", explique-t-il.

La rédaction vous recommande

Citant "le FMI, la Cour des comptes" ou encore "le rapport Gallois", le patron du Medef estime à "100 milliards d'euros" le montant des charges superflues pesant sur les entreprises. La moitié sont des impôts trop importants selon lui, et la seconde moitié concerne des taxes sur le coût du travail.

>
Pierre Gattaz : "Je suis comme Saint-Thomas" Crédit Image : Damien Rigondeaud / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Medef Pierre Gattaz Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7764144402
Réforme des retraites : le Medef "toujours en colère" confie Pierre Gattaz
Réforme des retraites : le Medef "toujours en colère" confie Pierre Gattaz
INVITE RTL - Pierre Gattaz, le patron des patrons, a évoqué "la main tendue" par Pierre Moscovici aux entreprises, mais il a une nouvelle fois dénoncé le coût du travail, trop important selon lui en France.
https://www.rtl.fr/actu/conso/reforme-des-retraites-le-medef-toujours-en-colere-selon-pierre-gattaz-7764144402
2013-08-30 08:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/20LRcTqUsL4zKC7B60IkSw/330v220-2/online/image/2013/0830/7764144797_le-president-du-medef-pierre-gattaz.jpg