2 min de lecture Suisse

Référendum anti-immigration : le vote suisse, un coup dur pour le rêve européen

CHRONIQUE - En se prononçant dimanche en faveur d'une limitation de l'immigration, la Suisse adresse un avertissement à tous les pays du continent. Le vieux rêve européen de la libre-circulation a pris un sacré coup.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Le vote suisse, un coup dur au rêve européen Crédit Image : AFP / Michale Bulhozer | Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet Journaliste RTL

Les électeurs suisses ont dit "oui" dimanche 9 janvier, à une courte majorité de 50,3%, à une limitation de l'immigration. Le référendum, intitulé "contre l'immigration de masse", était organisé à l'initiative du parti UDC (droite populiste), qui se dit excédé par la forte hausse du nombre des immigrés ces dernières années depuis l'adhésion de la Suisse à la libre-circulation dans l'Europe, appliquée depuis 2002.

Un pays pourtant en bonne santé

Cette option d'introduire des quotas d'immigration a été choisie par de nombreux pays. Le Canada, par exemple, a des contingents de visas par nationalité, qui lui font attribuer à chaque pays tel nombre de permis de séjour. Le système est même encore plus draconien, car certaines provinces canadiennes mettent des contraintes d'âge, de qualification et de langue.

Le vote suisse étonne pour deux raisons. D'abord, c'est un pays en pleine santé et qui n'a presque pas connu la crise. Le taux de chômage atteint 4,3% (deux fois moins que la moyenne de l'OCDE, trois fois moins que dans la zone euro). A croire que le désir de fermer les frontières n'a pas que des causes économiques.

À lire aussi
La militante Greta Thunberg part à Davos, pancarte à la main (AFP) climat
Climat : la militante de 16 ans, Greta Thunberg, se rend à Davos

Ensuite, la Suisse fait partie de l'Espace économique européen (EEE) qui prévoit la libre-circulation des citoyens dans tous les pays du continent. Théoriquement, elle ne peut pas l'entraver avec des restrictions.

Un besoin de protection de l'extérieur

C'est une tendance manifeste en Europe. Il y a peu, c'était le premier ministre britannique David Cameron qui annonçait vouloir refuser les aides sociales aux Européens immigrés au Royaume-Uni durant les premiers mois de leur séjour. Il y a aussi les Belges, qui multiplient les expulsions d'Européens (de Français, notamment) parce qu'ils sont réputés vivre au crochet de la nation.

Les partis nationalistes anti-immigrés jouissent d'ailleurs d'une influence croissante dans bon nombre de pays d'Europe, en particulier au nord (Suède, Norvège, Pays-Bas, Finlande). C'est comme si les citoyens souhaitaient se protéger de l'extérieur. La vieille utopie européenne qu'est la disparition des frontière sur le continent, a pris un coup. C'était un rêve de beau temps. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Suisse Immigration Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7769610949
Référendum anti-immigration : le vote suisse, un coup dur pour le rêve européen
Référendum anti-immigration : le vote suisse, un coup dur pour le rêve européen
CHRONIQUE - En se prononçant dimanche en faveur d'une limitation de l'immigration, la Suisse adresse un avertissement à tous les pays du continent. Le vieux rêve européen de la libre-circulation a pris un sacré coup.
https://www.rtl.fr/actu/conso/referendum-anti-immigration-le-vote-suisse-un-coup-dur-pour-le-reve-europeen-7769610949
2014-02-10 13:53:19
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xGMsTZUONXFHf36nDqNnxA/330v220-2/online/image/2014/0210/7769613703_les-electeurs-suisse-ont-dit-oui-a-une-limitation-de-l-immigration.jpg