5 min de lecture Maison jardin cuisine détente

Récolter des graines de tomates dans "Maison, brocante, cuisine, jardin"

REPLAY - Au programme, les astuces en or pour récolter des graines de tomates, une délicieuse recette avec du veau et un tour à la foire d'Automne de Paris.

Maison Jardin Cuisine Brocante Maison Jardin Cuisine Brocante Laetitia Nallet & Sébastien Demorand & Églantine Éméyé & Thierry Denis
>
Maison Jardin Cuisine Brocante du 22 octobre 2016 Crédit Image : AFP, Archives / Alain Jocard | Crédit Média : Laetitia Nallet,Sébastien Demorand,Églantine Éméyé,Thierry Denis | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Brocante : zoom sur les girouettes

On peut trouver ce type d’objets sur une brocante. En zinc, en fer-blanc ou en cuivre, c’est toujours assez joli. Il y en a partout en France, sur les toits des maisons, des écoles ou des églises. Il suffit de lever la tête pour s’apercevoir qu’il y en a de toutes les formes, et qu’elles fonctionnent toujours, nous indiquant le sens du vent. En fait, c’est un pape du XIIe siècle qui a souhaité que le clocher des églises soit orné du fameux coq. Selon la symbolique chrétienne, le coq annonce le passage des ténèbres à la lumière. D’abord sur les clochers, le coq est ensuite devenu la silhouette la plus utilisée pour les girouettes, c’est pour ça que c’est aussi celui qu’on trouve le plus en brocante.

Le nom girouette vient du mot "Wire Wite". C’est du très vieux normand croisé avec du norrois, la langue des Vikings. Et ça désignait des pièces qui ornaient la proue des navires de ces grands navigateurs et qui donnait le sens du vent. "Wire wite" est devenu "girouette". Même si ces objets sont un peu tombés dans l’oubli, ils ont une certaine valeur, sans doute due au fait qu’ils sont souvent assez travaillés. Si on a beaucoup parlé du coq, n’oubliez pas que certaines représentent les métiers exercés par les propriétaires des maisons sur lesquelles elles sont installées par exemple : le bœuf pour un éleveur, un cheval cabré pour un relais, un buveur attablé, c’est une auberge. On peut chiner celles en zinc à partir de 150 euros, pour celles en cuivre il faut compter le double. 

Cuisine : un veau laqué

Pour 4 personnes à table, on dit un beau morceau de poitrine d’environ 1,2kg, qu’on va faire pocher. C'est-à-dire cuire la viande en la plongeant dans un bouillon bien corsé de la façon à lui garder tout son moelleux. L’idéal, ce serait de le faire un jour avant, mais vous pouvez très bien le faire ce matin. Les ingrédients pour le bouillon : 1 carotte, 1 oignon, 1 poireau, 1 branche de céleri, des grains de poivre noir, 2 clous de girofle et 1 cuillère à soupe de gros sel. Vous mettez tout ça dans le faitout, avec le veau, vous recouvrez d’eau et vous faites cuire 2 heures à frémissement. Simple, non ? Ensuite, vous récupérez la viande, vous la mettez dans un plat et vous la recouvrez d’un autre plat en la pressant bien, vous pouvez mettre des poids ou des boîtes de conserve pour bien la tasser. Et ça, vous le laissez au moins 2 heures, mais vous pouvez très bien le faire la veille, et là, vous gardez évidemment la poitrine au frigo.

Ensuite, vous allez découper la poitrine en faisant de belles tranches, ou de gros cubes, que vous allez marquer au dernier moment au beurre, pour les colorer, 2-3 minutes pas plus. Puis vous retirez la viande, vous mettez un soupçon de miel et de vinaigre balsamique dans la poêle, vous laissez légèrement réduire et vous allez caraméliser les morceaux de viande avec ce petit jus aigre-doux. En guise de garniture, on fait pour le coup très simple et de saison : vous préparez une purée de potimarrons, en faisant cuire vos morceaux à couvert avec une gousse d’ail, puis vous les mixez avec un peu de lait et de beurre, pour obtenir quelque chose d’assez souple, et vous allez simplement ajouter au dernier moment quelques petits dés d’écorce de citron confit pour réveiller, tonifier votre purée.

Jardin : récupérer des graines de tomates

Les bonnes astuces des graines de tomates
Les bonnes astuces des graines de tomates Crédit : Thierry Denis
À lire aussi
les papiers-peints déco tendance
Déco : Zuber, la Rolls du papier peint

Si on a encore des belles tomates au potager, on peut récolter les graines. La majorité des variétés est fidèle de semis. Même si vous en cultivez plein de différentes sortes dans le potager, il y a peu de croisement. Donc si vous avez une bonne tomate, gardez ses graines et semez-les au printemps.C’est Patrick Saint-Aubin, de Savigny-sur-Oge, qui m’a dit comment procéder. Patrick collectionne les tomates depuis qu’il est tout petit. C’est une autorité question tomates. 

Première étape : choisissez la tomate la plus saine. Coupez-la ensuite en deux et videz l’intérieur. C’est un peu mouillassou. Un mélange de graines et de pulpe. Mettez le tout dans un verre. Les graines baignent souvent dans leur jus, mais pas toujours, car certaines tomates sont assez sèches. Dans ce cas, ajoutez un peu d’eau. D’après Patrick, c’est la meilleure pour ça. Après, posez un torchon sur le verre, pour éviter qu’une mouche vienne faire des bêtises. 

Laissez le verre au chaud. Vous les gardez trois/quatre jours. On attend qu’un drôle de feutrage recouvre mon mélange jus et graines. Ce feutrage, c’est un champignon, mais un champignon bénéfique, car il tue les méchantes bactéries qui pourraient attaquer les graines. Les scientifiques l’appellent Geothricum candidans. On laisse agir un ou deux jours ce champignon, ensuite on l’enlève avec le doigt, comme une peau de lait. Les graines sont presque prêtes.

Il faut ensuite nettoyer les graines dans un tamis fin que l’on passe sous l’eau. Je les fais sécher dans une soucoupe, dans une pièce chauffée pour éviter les moisissures. Après, je ne garde que les bonnes graines, celles qui sont dorées et un peu velues. Elles se garderont le mieux dans une enveloppe, jusqu’au moment du semis.

Maison : un tour à la Foire d'Automne

La foire d’Automne qui a lieu à Paris, Porte de Versailles, a commencé le 21 octobre et durera jusqu’au 30 octobre, ce qui vous laisse le temps d’aller vous balader dans les allées et découvrir toutes les nouveautés pour nos maisons. Et si vous n’êtes pas Parisiens, pas de soucis, voici un repérage. Le coup de cœur, c’est Leroy Merlin qui propose une version de nos maisons en 2025. 

Sur cet espace, on découvre aussi bien des produits qui sont déjà commercialisés ou qui le seront très prochainement, mais aussi, des pistes de réflexion à partir de matériaux innovants. Par exemple : on réfléchit à des films photovoltaïques qui transformeraient nos fenêtres en panneaux solaires. Simple à appliquer : on collerait un film souple auto-adhésif sur sa fenêtre pour récupérer l’énergie du soleil. Ou encore des briques de construction fabriquées à partir de champignons, le mycélium. 

C’est un vernis transparent qui peut s’appliquer sur n’importe quelle surface plane. Il n’est pas protecteur comme la plupart des vernis. Il a une utilité ludique puisqu’on peut écrire dessus avec un feutre effaçable. Vous pouvez transformer n’importe quel mur en tableau, mais aussi un meuble ou même votre frigo. Il est commercialisé. 29,90 euros le pot de 200ML. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maison jardin cuisine détente Cuisine Jardin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants