2 min de lecture Free

Rachat de SFR : pourquoi Vivendi a choisi Numericable

DÉCRYPTAGE - Vivendi a choisi l'offre de Numericable, moins élevée en terme de cash que celle de Bouygues, mais lui garantissant une participation plus importante dans la nouvelle entité.

Le logo de SFR
Le logo de SFR Crédit : AFP
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
et La rédaction numérique de RTL

Après des semaines de suspense, Vivendi a pris sa décision. C’est Numericable qui a été choisi pour racheter SFR. Le Conseil de Surveillance de Vivendi l'a annoncé samedi 5 avril. Une décision prise "à l'unanimité".

Moins de cash mais des garanties sur l’emploi

La dernière surenchère de Bouygues, à 15 milliards d'euros, n'aura pas suffi à faire changer d’avis Vivendi. La maison mère de SFR a préféré recevoir moins d'argent en cash, les 13 milliards et demi d'euros offerts par Numericable.

Mais elle garde une participation dans la nouvelle entité plus importante : 20%, alors que Bouygues n’en proposait que 10%. Surtout, Vivendi voulait vendre rapidement sa filiale télécom et l'offre de Numericable présente moins de risques d'être retoquée par les autorités de la concurrence

Enfin, Vivendi se dit rassuré sur les garanties que lui a données Numericable sur la pérennité de l'emploi. Le câblo-opérateur s'est engagé à ne pas licencier pendant les 36 mois à venir, sauf en cas de revirement économique imprévisible. 

Les conséquences sur le marché

À lire aussi
Une baisse des envois de SMS pour le Nouvel An par rapport à 2014 Nouvel An
Les Français ont envoyé moins de SMS pour le Nouvel An, par rapport à 2014, selon Orange et SFR

La France reste donc avec quatre opérateurs. D’un côté, deux gros acteurs qui auront environ 80% du marché à eux deux - Orange et SFR/Numéricable, qui devrait à terme s'appeler seulement SFR - et de l’autre deux opérateurs plus petits - Free Mobile, qui se porte très bien, et Bouygues Telecom.

Le gouvernement aurait préféré que cette situation ne perdure pas, notamment Arnaud Montebourg, craignant un effet néfaste de la guerre des prix sur l'emploi et les investissements. 

Mais rien ne dit qu’on restera longtemps avec quatre opérateurs sur le marché. Bouygues Telecom est coincé entre les 2 poids lourds du marché et Free Mobile pourrait être victime du rachat de SFR - et, qui sait, peut-être racheté par Free. 

Pas de flambée des prix en vue

Pour les abonnés, il ne faut pas s'attendre à un bouleversement. Les prix ne devraient pas flamber. On peut toutefois être presque sûr qu'ils ne baisseront plus comme ils l'ont fait depuis deux ans

Les quatre opérateurs sont engagés dans la construction du réseau Internet très haut débit fixe, la fibre optique, qui nécessite de gros investissements.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Free Numericable SFR
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants