2 min de lecture Info

Rachat de SFR : les actions de Bouygues et Iliad bondissent en Bourse

Propulsées par l'annonce de négociations de vente entre grands opérateurs français, les actions Iliad (Free) et Bouygues étaient en forte hausse ce lundi matin à la Bourse de Paris.

Iliad (Free) a confirmé un accord en vue du rachat sous conditions du réseau mobile de Bouygues.
Iliad (Free) a confirmé un accord en vue du rachat sous conditions du réseau mobile de Bouygues. Crédit : AFP / KENZO TRIBOUILLARD
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Peu avant 9h30, le titre d'Iliad prenait 12,01% à 211,65 euros et celui de Bouygues 5,24% à 31,66 euros. Le bouleversement du secteur profitait aussi à Orange (+3,47% à 10,59 euros) mais plombait Numericable (-8,88% à 25,9 euros), dans un marché en hausse de 0,47%.

Ce dimanche, Bouygues Telecom a annoncé être prêt à céder son réseau d'antennes et des fréquences de téléphonie mobile à son concurrent Free (Iliad), afin de faciliter son mariage avec SFR, ce qui recomposerait complètement le secteur en France. Deuxième acteur de la téléphonie en France, SFR est à vendre et sa maison mère Vivendi a annoncé que deux groupes étaient candidats au rachat, Numericable et Bouygues.

15.000 antennes dans la balance

Si Numericable s'est lancé en tête, Bouygues a frappé un grand coup dimanche en annonçant être entré "en négociations exclusives pour céder à Free, pour un montant pouvant aller jusqu'à 1,8 milliard d'euros, l'intégralité de (son) réseau mobile". Cet accord, qui porte sur "15.000 antennes et un portefeuille de fréquences, dont une partie pour la 4G", est conditionné au fait que Bouygues achète SFR, a précisé le PDG de Bouygues Telecom, Olivier Roussat, au Journal du Dimanche.

Numericable subit de plein de fouet l'offre de rachat de SFR faite par Bouygues. Le fournisseur d'accès à internet décroche en Bourse de l'ordre de 14%, à 24,41 euros.

À lire aussi
Le site Whirlpool d'Amiens (illustration) industrie
Les infos de 6h30 - Whirlpool : Emmanuel Macron doit revoir les ex-salariés à Amiens

Bouygues espère ainsi, de son propre aveu, lever "la principale incertitude qui pesait" sur son projet de rachat de SFR au regard de l'Autorité de la concurrence, en devançant une probable exigence. Car l'ensemble combiné SFR-Bouygues représenterait la moitié du marché mobile en France.

Dans un entretien publié ce lundi par Les Échos, le président de l'Autorité de la concurrence, Bruno Lasserre, a d'ailleurs indiqué que la vente à Free du réseau Bouygues Télécom pouvait faciliter l'examen de l'offre de ce dernier sur SFR.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Téléphonie Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants