1 min de lecture Orange

Rachat de Bouygues Telecom : Orange confirme l'échec des négociations

Les négociations entre Orange et Bouygues, en vue du rachat de la filière télécoms du groupe industriel par l'opérateur historique, se sont conclues par un échec.

Locaux du groupe Bouygues, à Meudon; le 1er octobre 2013.
Locaux du groupe Bouygues, à Meudon; le 1er octobre 2013. Crédit : AFP
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio et La rédaction numérique de RTL

Les négociations ont échoué. Les deux groupes, qui étaient encore réunis en conseils d'administration peu avant 19 heures, n'ont pu se mettre d'accord alors que plusieurs écueils sont apparus dans la dernière ligne droite des négociations. Et ce, en particulier concernant la valorisation des deux opérateurs, mais également les risques liés à l'opération pour le groupe Bouygues.

Mais alors, pourquoi ce rachat de Bouygues Telecom a-t-il échoué ? En fait, c'est le bras de fer entre Bouygues et l'État, actionnaire d'Orange à hauteur de 23%, qui aurait conduit Martin Bouygues, le PDG du groupe, à renoncer. Les exigences de l'État étaient "choquantes et inacceptables", selon certaines sources internes. Une succession d'obstacles qui a donc mis un frein définitif à la création du géant des télécoms.
Surtout que la complexité de l'opération n'a pas pu être surmontée. Celle-ci aurait conduit à un vaste partage des actifs de Bouygues Télécom entre Orange et ses deux concurrents, SFR Numéricable et Free. Il n'en sera rien. La France continuera donc à avoir 4 opérateurs de téléphonie : Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free. Personne ne se partagera le gâteau, après l'échec de ces négociations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Orange Bouygues telecom Rachat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants