2 min de lecture Alstom

Rachat d'Alstom : l'offre de General Electric acceptée, 4 semaines de négociations exclusives

La direction d'Alstom a choisi l'offre de General Electric pour reprendre une partie de ses activités, mardi 29 avril.

La direction d'Alstom a accepté l'offre de reprise de General Electric, mardi 29 avril
La direction d'Alstom a accepté l'offre de reprise de General Electric, mardi 29 avril Crédit : AFP
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
Journaliste RTL

Une partie des activités d'Alstom pourrait prochainement être récupérée par General Electric. Selon nos informations, le conseil d'administration du géant français de l'énergie et des transports a accepté mardi 29 avril l'offre de reprise de l'américain pour ses activités énergie et se donne quatre semaines de négociations exclusives avec lui.

La rédaction vous recommande

Un expert indépendant va accompagner Alstom dans sa réflexion. Pendant ces quatre semaines, Alstom n'a pas le droit de démarcher un autre potentiel acquéreur. En revanche, tout repreneur éventuel peut venir chercher des informations auprès d'Alstom.

Opération séduction du PDG de GE

Pour emporter Alstom et séduire le gouvernement français, Jeffrey Immelt, le PDG du conglomérat américain, a adressé une lettre au chef de l'État, révélée par Les Échos et dans laquelle il précise les engagements de son entreprise. General Electric fait part de sa volonté de créer un leader mondial de l'énergie en France, où il veut créer des emplois et y implanter quatre sièges mondiaux

À lire aussi
Le siège d'Alstom à Belfort Alstom
L’alliance Alstom-Siemens mise en danger par Bruxelles

Il entend ainsi faire du site de Belfort, où GE est déjà présent, "le siège européen de l'activité Energie thermique de GE" et implanter en France les sièges mondiaux de plusieurs activités du groupe américain. Il se dit également prêt à accueillir des investisseurs français au capital de son activité hydroélectrique, tout en tenant compte du "caractère souverain de l'industrie nucléaire" française.

La décision finale d'ici un mois

De solides arguments alors que François Hollande et Arnaud Montebourg, plus favorables à une solution européenne, sont montés au créneau depuis plusieurs jours pour réaffirmer leur intention de défendre les intérêts de la France dans la transaction. Le Président de la République a notamment reçu à l’Élysée, les dirigeants d’Alstom et de General Electric mardi pour piloter les discussions avec les prétendants au rachat de la branche énergie du groupe.

L'offre cash de plus de 10 milliards de dollars formulée par General Electric l'a donc emporté sur celle formulée par l'Allemand Siemens ce mardi, conformément au souhait du PDG d'Alstom, Patrick Kron, qui avait affiché sa préférence pour l'américain. La décision finale doit désormais être officialisée dans quatre semaines.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alstom Économie Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771572529
Rachat d'Alstom : l'offre de General Electric acceptée, 4 semaines de négociations exclusives
Rachat d'Alstom : l'offre de General Electric acceptée, 4 semaines de négociations exclusives
La direction d'Alstom a choisi l'offre de General Electric pour reprendre une partie de ses activités, mardi 29 avril.
https://www.rtl.fr/actu/conso/rachat-d-alstom-l-offre-de-general-electric-acceptee-4-semaines-de-negociations-exclusives-7771572529
2014-04-29 22:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/oi88TkAgHQ4dEeu1uOu6iQ/330v220-2/online/image/2014/0429/7771572898_la-direction-d-alstom-a-accepte-l-offre-de-reprise-de-general-electric-mardi-29-avril.jpg