1 min de lecture Croissance

Pourquoi le retour de la croissance ne va pas forcément créer des emplois

REPLAY / ÉCLAIRAGE - La France a enregistré un rebond de la croissance de 0,6% au premier trimestre. Cependant sur la même période, 13.500 emplois ont été détruits.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Pourquoi le retour de la croissance ne va pas forcément créer des emplois Crédit Image : AFP / PHILIPPE HUGUEN | Crédit Média : Bénédicte Tassart | Durée : | Date : La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
et La rédaction numérique de RTL

L'indicateur de la croissance de l'Insee est formel avec un rebond enregistré de 0,6% au premier trimestre. La France fait mieux que prévu et Michel Sapin, le ministre des Finances, assure que la croissance dépassera 1% à la fin de l'année. La consommation des ménages s'accélère aussi avec plus de 0,8%. Cette tendance va-t-elle se confirmer ?

Durant cette période, 13.500 emplois ont été détruits. Notre croissance est soutenue par les éléments extérieurs, à savoir la baisse du prix du pétrole et un euro moins fort. Les effets sur le pouvoir d'achat sont évidents et rapides. Mais l'investissement des entreprises est toujours en panne. De même pour celui des ménages qui ne font pas d'achat immobilier et pas de travaux importants.

Un ou deux trimestres de décalage

Pour que cela reparte vraiment, il faut soutenir le logement. Selon Jean-Hervé Lorenzi du Cercle des économistes, "le point clé est la reprise du logement. C'est un secteur sinistré pour de multiples raisons et l'on peut espérer qu'il y ait des initiatives prises par le gouverne assez rapidement pour accélérer le redémarrage de ce secteur". Selon les estimations, il y aurait un ou deux trimestres de décalage entre les chiffres de la croissance et leurs conséquences sur l'emploi. Au premier trimestre de cette année, l'intérim a pâti des destructions d'emploi et les secteurs les plus frappés sont la construction et l'industrie.

Il y a aura donc à nouveau des créations d'emplois dans le privé, dans six mois, mais parallèlement, on assiste en ce moment à une augmentation de la population active, de plus en plus de gens cherchent du travail. Une croissance même à plus de 1% du PIB ne suffira pas à inverser la courbe du chômage. Il faut un coup de fouet supplémentaire en annonçant des réformes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Croissance PIB Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants