2 min de lecture Santé

Pourquoi le gouvernement s'interroge sur le tiers payant généralisé

ÉDITO - Le Premier ministre Édouard Philippe annonce que le gouvernement va "évaluer" la réforme du tiers payant généralisé, mise en place sous le quinquennat Hollande.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Pourquoi le gouvernement s'interroge sur le tiers payant généralisé Crédit Image : AFP / Joe Raedle | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

"Au moment du vote de cette réforme, j'étais dubitatif", a fait valoir Édouard Philippe à propos du tiers payant dans un entretien au quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France mercredi 7 juin. Ce mécanisme, qui dispense le patient de payer ce qui est remboursable par la Sécu, pourrait, selon le Premier ministre, occulter le coût réel de notre système de santé. Le tiers payant, qui concerne aujourd'hui 35% des actes médicaux -principalement en faveur des bénéficiaires de la CMU ou de l'AME -, doit théoriquement être généralisé à l'ensemble des Français le 1er décembre. Le candidat Emmanuel Macron, qui s'était pour sa part prononcé pour un tiers payant généralisable (c'est-à-dire facultatif pour les médecins plutôt que ouvert à tous), ne doit donc pas être surpris par la décision du chef du gouvernement d'évaluer l'impact, notamment financier, de cette réforme.

L'objectif affiché de la généralisation du tiers payant est double. D'abord faciliter l'accès aux soins pour les moins favorisés. Ensuite, mettre en évidence les dépassements d'honoraires. Aujourd'hui, sur les 25 euros d'une consultation conventionnée chez son médecin référent, autour de 17 euros sont remboursés par la Sécu et 8 euros par une mutuelle. Ce sont ces 8 euros que le patient doit avancer. Si la note est plus lourde, cela signifie que le médecin est en dépassement d'honoraires. C'est une façon habile de donner un outil d’évaluation au patient et de mettre la pression sur les praticiens.

Instaurer un nouvel équilibre

Le duo Macron-Philippe n'a manifestement pas la même analyse économique de ce dossier que leurs prédécesseurs. Les nouveaux dirigeants sont plus lucides ou plus honnêtes : ils affichent que la médecine n'est jamais gratuite. Elle a même un coût très important : 270 milliards d'euros par an. Nous sommes, après les États-Unis et les Pays-Bas, le pays qui consacrons le plus d'argent aux dépenses de santé par rapport à sa richesse nationale. Des dépenses qui sont réglées directement par le patient ou par du déficit et de la dette à la charge de l'ensemble des Français.

À lire aussi
Cholestérol : quelle alimentation adopter ? alimentation
Santé : comment éviter le mauvais cholestérol ?

La fin du tiers payant est très improbable. Il est, en revanche, à peu près certain que le gouvernement va tenter d'instaurer un nouvel équilibre entre le risque de déresponsabilisation des patients et celui d'un renoncement aux soins pour raison financière des plus démunis.

Le bloc-notes

La croissance mondiale est au plus haut depuis six ans. Une bonne nouvelle pour les économies européennes.

La note du jour

02/20 à la nouvelle réglementation qui impose des logiciels antifraudes à la TVA au micro-entrepreneurs. Il n'y a rien à dire au fond, sauf que les micros-entreprises ne sont pas assujetties à la TVA. Mais si elles n'ont pas ce logiciel, elles encourent une pénalité de 7.500 euros. Quand on pense qu'Emmanuel Macron a promis de simplifier le système, cela ne démarre pas terrible.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Gouvernement Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788882635
Pourquoi le gouvernement s'interroge sur le tiers payant généralisé
Pourquoi le gouvernement s'interroge sur le tiers payant généralisé
ÉDITO - Le Premier ministre Édouard Philippe annonce que le gouvernement va "évaluer" la réforme du tiers payant généralisé, mise en place sous le quinquennat Hollande.
https://www.rtl.fr/actu/conso/pourquoi-le-gouvernement-s-interroge-sur-le-tiers-payant-generalise-7788882635
2017-06-08 07:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IwsFu-BFHq05FSNb26uvEg/330v220-2/online/image/2016/0517/7783262568_un-medecin-de-haute-saone-a-decide-de-ceder-gracieusement-son-cabinet-medical-via-le-site-internet-le-bon-coin.jpg