2 min de lecture Réseaux sociaux

Pourquoi Facebook va concurrencer Le Bon Coin

ÉDITO - Le réseau social américain veut étendre son empire. Son objectif : chasser sur les terres du commerce en ligne.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Pourquoi Facebook va concurrencer Le Bon Coin Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

Amazon, c'est l'objectif ultime de Facebook. Mais avant de s'attaquer à ce mastodonte, ce sont les territoires de EBay et du Bon Coin en Europe et en France que le Californien va tenter de piétiner. Cette stratégie n’est pas surprenante : les volumes d’échanges de biens entre particuliers ne cessent de croître. C’est même le segment de croissance le plus important des activités que proposent l'ensemble des réseaux sociaux. C’est aussi celui où les géants de la haute technologie sont encore très peu présents. Il y a donc une place à préempter.

Pour s'imposer, Facebook va lancer Market Place, une plateforme dédiée aux échanges entre particuliers. Les vendeurs pourront y décrire le produit ou poster sa photo. Les acheteurs pourront y faire leur marché en filtrant leur recherche par catégorie, prix et localisation.

A priori
, rien de révolutionnaire. Sauf que Facebook n’est pas un acteur comme les autres. Il dispose de trois armes peu communes. D'abord sa terrifiante puissance financière : l’entreprise vaut 375 milliards de dollars. On est pas loin du budget de la Nation voté par notre Parlement en 2016. À ce niveau de ressources, on peut bombarder le marché sans se soucier du coût des munitions.

Le Bon Coin sera près de l’œil du cyclone, mais la plateforme française a aussi ses armes

Christian Menanteau
Partager la citation

Ensuite, Facebook dispose de 1,7 milliard d’"amis", dont 450 millions font déjà un peu de commerce entre eux. La création d’un espace spécialisé devrait démultiplier le nombre de leurs transactions. Enfin, il y a les ressources technologiques de cet empire. Toutes les applications de ce réseau social sont déjà disponibles sur mobile.

Ce sera une menace sérieuse pour Le Bon Coin. La plateforme française sera près de l’œil du cyclone. Mais elle a aussi ses armes. D'abord, ses 25 millions de fidèles : un internaute français sur deux visite son site tous les mois. Ensuite, ses positions de leader dans l’immobilier et l’automobile. Il y a aussi sa régionalisation très poussée, un programme de développement technologique qui va moderniser le site qui est en cours. Et surtout un peu de temps pour se préparer et anticiper le choc. Goliath ne gagne pas toujours.

Le bloc notes

À lire aussi
L'application TikTok a passé la barre symbolique du milliard de téléchargements réseaux sociaux
TikTok : Amazon demande "par erreur" à ses employés de supprimer l'application

- EDF pourrait réclamer un milliard d'euros à ses 28 millions de clients au titre d'un rattrapage des prix de l’électricité.

- Forte hausse des exportations de vins de Bordeaux en Chine : +27%. À noter un léger recul de la consommation en France (-3%).

La note du jour

14/20 à Stéphane Pallez. La présidente de la FDJ lance un vaste programme d'analyse de données pour détecter le blanchiment d’argent sale. D'ores et déjà 20% de schémas frauduleux ont été identifiés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réseaux sociaux Connecté Facebook
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants