1 min de lecture Animaux

Poulehouse offre une ferme aux poules pondeuses trop vieilles pour l'élevage

INVITÉ RTL - Pour éviter qu'elles ne soient abattues au bout de 18 mois, Poulehouse offre aux poules pondeuses une sorte de maison de retraite où elles vieillissent et pondent à leur rythme.

Economie - Le Mag de l'Éco Jean-Baptiste Giraud iTunes RSS
>
Le Mag de l'Éco du 21 mai 2018 Crédit Média : Bénédicte Tassart,Alexandre de Saint Aignan | Durée : | Date : La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
et Alexandre de Saint Aignan

On le sait peu, mais les poules pondeuses sont tuées au bout de 18 mois et ce, quel que soit le mode d'élevage. En cause : la baisse du nombre d'œufs pondus due à leur âge. Pourtant, une poule peut vivre entre six et dix ans. C'est à partir de ce constat que trois jeunes sympathisants de la cause animale, deux entrepreneurs et une ingénieure agronome, ont eu l'idée d'offrir aux gallinacées une fin de vie paisible.

Cette sorte de maison de retraite porte un nom : Poulehouse. "On a monté une ferme dans le Limousin où on accueille ces poules et elles vont vieillir et pondre à leur rythme", explique Fabien Sauleman, président et fondateur de Poulehouse. 

"Le coût de production n'est pas le même, donc ce que l'on fait c'est que l'on réintègre tous les coûts dans le prix de l'œuf et c'est le consommateur qui finance la fin de vie de la poule." Les œufs Poulehouse, que l'on trouve dans les magasins bio notamment, sont un peu plus chers que les œufs 'classiques'.


"On est à 1 euro l'œuf", précise Fabien Sauleman. "C'est un prix supérieur à ce que l'on constate habituellement. Ceci dit, c'est le prix pour le produire de cette façon-là (...) Si on veut traiter correctement les animaux, qui produisent cet œuf, effectivement on n'est pas sur le même prix", justifie l'entrepreneur.

À lire aussi
La panthère a été aperçue par les passants Hauts-de-France
La panthère d'Armentières, "un gros bébé affectueux" selon son propriétaire

Depuis sa création en septembre 2017, Poulehouse a déjà vendu 400.000 œufs. "C'est une bonne nouvelle. Ça veut dire que les consommateurs répondent présents et comprennent que l'on peut changer les choses par sa consommation". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants