1 min de lecture Emploi

Pierre Gattaz juge le CDI "très inquiétant" pour l'employeur

Le Président du Medef, Pierre Gattaz, remet en cause le statut actuel du contrat à durée indéterminé qu'il juge anxiogène pour l'employeur.

Pierre Gattaz juge le CDI "très inquiétant"
Pierre Gattaz juge le CDI "très inquiétant" Crédit : AFP
Guillaume Arlen
Guillaume Arlen
et AFP

"Lorsque nous signons un contrat avec un salarié, on [devrait] intégrer des clauses de séparation, comme un contrat de mariage", a indiqué Pierre Gattaz mardi 3 novembre. Le président du syndicat des patrons souhaite modifier le statut du CDI pour le "sécuriser" davantage, alors que le gouvernement planche sur la future réforme du droit du travail. La ministre du Travail et de l'Emploi, Myriam El Khomri, doit d'ailleurs présenter ce mercredi les orientations que prendra son projet de loi prévu au début de l'année prochaine.

Une réforme nécessaire pour le numéro un du Medef, qui juge le code du travail "trop compliqué, improductif". Selon lui, il ferait "très peur" et il serait "incompréhensible des employés et des entrepreneurs". Pierre Gattaz prône aussi que la future réforme s'inspire du rapport Combrexelle. Le conseiller d'État, Jean-Denis Combrexelle y défend le principe d'un élargissement du champ de la négociation entre patronat et syndicats au niveau de l'entreprise et de la branche.

"Uberistation" de l'économie

Une idée qui fait suite à la proposition déjà annoncée par le Medef en début d'année de créer un CDI lié à la productivité de l'entreprise. Ainsi, la baisse des résultats de l’entreprise sur un certain temps pourrait constitué un motif de licenciement. Des adaptations pour favoriser l'emploi et pour s'adapter aux mutations acutelles, défend Pierre Gattaz. Avec "l'ubérisation de l'économie", "on aura peut-être cinq ou dix ou quinze métiers dans notre vie", justifie-t-il. 

"Aujourd'hui, on va aux prud'hommes et on ne sait même pas ce qui va s'y passer. C'est une insécurité terrible pour le salarié et pour l'entrepreneur", selon Pierre Gattaz. Pour lui, les chefs d'entreprises, notamment des petites et moyennes entreprises (PME), renonceraient à embaucher pour cette raison. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Medef Contrat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants