1 min de lecture Faits divers

"Petite martyre de l'A10" : "Le bon travail paie toujours", dit le procureur

INVITÉ RTL - 31 ans après la découverte du corps de la "petite martyre de l'A10", ses parents ont été mis en examen ce 14 juin. Une conclusion due à la persévérance des forces de l'ordre pour Frédéric Chevallier, le procureur de la République de Blois.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
"Petite martyre de l'A10" : "Le bon travail paie toujours", dit le procureur Crédit Image : MYCHELE DANIAU / AFP | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

31 ans après la découverte du corps d'une petite fille sur l'A10, les parents de l'enfant ont été mis en examen ce jeudi 14 juin. "L'intérêt d'avoir des gendarmes et des policiers qui sont correctement formés, c'est qu'ils ont tout mis de côté, tout répertorié il y a trente ans. Et au fur et à mesure que la science a évolué, on en arrive à un jour de 2016 à faire une comparaison utile entre un jeune garçon et une toute petite fille qui vont nous conduire aux parents de la petite fille retrouvée morte", explique le procureur de la République de Blois Frédéric Chevallier.

Un dénouement assez rare d'une affaire criminelle qui avait fait grand bruit à l'époque. "Le bon travail paie toujours avec un temps qui est peut-être un petit peu long, mais qui conduit aujourd'hui à restaurer Inass dans son honneur et sa personnalité", précise le procureur de la République. Les forces de l'ordre n'ont jamais cessé d'y croire. "Je me disais : 'Le temps joue pour nous. Quelque soit l'évolution des choses, on arrivera un jour à une vérité judiciaire parce qu'on a des éléments qui sont tout à fait probants'", assure Frédéric Chevallier.

"Mettre un nom et un prénom sur une petite fille"

65.000 écoles visitées, 6.000 médecins et assistantes maternelles rencontrées, 30 pays dans lesquels la photo de cette petite fille avait été diffusée, un travail des forces de l'ordre de grande ampleur dans cette affaire.

À lire aussi
Le ferry MV Nyerere a coulé dans le sud du lac Victoria, en Tanzanie. faits divers
Tanzanie : plus de 200 morts dans le naufrage d’un ferry surchargé

"Les enquêteurs, les magistrats du siège et du parquet, se sont dits dans cette affaire : 'On a une obligation de résultat pour qu'un jour on puisse mettre un prénom et un nom et une date de naissance sur cette petite fille'", conclut le procureur de la République. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Morts
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793756773
"Petite martyre de l'A10" : "Le bon travail paie toujours", dit le procureur
"Petite martyre de l'A10" : "Le bon travail paie toujours", dit le procureur
INVITÉ RTL - 31 ans après la découverte du corps de la "petite martyre de l'A10", ses parents ont été mis en examen ce 14 juin. Une conclusion due à la persévérance des forces de l'ordre pour Frédéric Chevallier, le procureur de la République de Blois.
https://www.rtl.fr/actu/conso/petite-martyre-de-l-a10-le-bon-travail-paie-toujours-dit-le-procureur-7793756773
2018-06-15 00:27:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/eB5KYjdAeqYzPYZTpPvuRw/330v220-2/online/image/2018/0220/7792350168_une-patrouille-de-gendarmerie-illustration.jpg