2 min de lecture Véhicule électrique

Parking : croire aux voitures autonomes de demain

INVITÉ RTL - Serge Clemente, PDG d'Indigo, ex-Vinci Park, expose sa vision du parking de demain, celui qui permettra aux véhicules autonomes du futur de se garer seuls.

Economie - Le Mag de l'Éco Jean-Baptiste Giraud iTunes RSS
>
Parking : croire aux voitures autonomes de demain Crédit Image : KAZUHIRO NOGI / AFP | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Garer sa voiture est un casse-tête. Surtout dans les grandes villes. Mais Indigo, anciennement Vinci Park, fait le pari de la voiture autonome qui, d'ici quelques années, permettra aux automobilistes d'être moins stressés et de gagner du temps. Le groupe est présent dans 150 villes, 16 pays et gère quelque 2,1 millions de places de parking pour un chiffre d'affaires annuel de 860 millions d'euros. "On parle beaucoup des tarifs en France, mais quand on fait une étude des tarifs à travers le monde, on se rend compte que Paris est une des capitales, rapportées au pouvoir d'achat, les moins chères du monde", souligne Serge Clemente, PDG d'Indigo. 

Au salon de Francfort, la voiture autonome, intelligente fait fureur. Aussi, investir dans le parking est-il une si bonne idée si dans le futur, notamment si les automobilistes sont amenés à partager des véhicules qui se gareront seuls ? Serge Clemente fait le pari que oui. L'entreprise a constaté que d'ici une vingtaine d'années, il y aura environ deux milliards de plus de citadins. "Si on regarde dans le monde et que l'on regarde du côté de l'évolution de la population et du taux d'urbanisation", explique le PDG, cela donnerait deux milliards de clients potentiels supplémentaires. 

La voiture du futur, le parking du futur

Et c'est sans compter que la voiture et son usage vont également évoluer au cours des prochaines décennies. Selon le PDG d'Indigo, on reproche à la voiture de polluer, de congestionner la ville et de ne pas être beaucoup utilisée (1,5 heures en moyenne par jour). Mais les tendances technologiques indiquent que ces problèmes là disparaîtront à l'avenir. "La voiture qui pollue ne polluera plus parce qu'elle sera électrique, hydrogène", prévient-il. "Il n'y aura plus de problème de congestion puisque la voiture sera connectée, et à partir du moment où on connecte la voiture à son environnement et à son parking, on résout les problèmes de congestion. À Paris, 20 % des embouteillages sont dus à quelqu'un qui cherche une place", renchérit-il.

Indigo fait donc le pari de l'investissement sur la voiture autonome, et a d'ailleurs conduit une expérimentation avec l'équipementier auto Valeo et l'expert en transformation numérique Cisco. Pour eux, la voiture autonome se garera très prochainement automatiquement lorsque l'on la laissera devant un parking. "Quand on voudra la récupérer, on enverra un sms et la voiture sortira et viendra vous chercher à l'endroit où vous serez". Et il ne faudra pas attendre bien longtemps pour voir arriver cette révolution. Deux ou trois ans tout au plus, promet Serge Clemente.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Véhicule électrique Parking Urbanisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants