2 min de lecture Panama Papers

"Panama Papers" : la Société Générale détiendrait 979 sociétés offshore

Selon les informations du "Monde", la banque française aurait utilisé sa filiale luxembourgeoise pour créer une multitude de sociétés offshore dans des paradis fiscaux.

Le directeur général de la Société Générale Frédéric Oudéa le 12 février 2015 au siège du groupe, à La Défense près de Paris
Le directeur général de la Société Générale Frédéric Oudéa le 12 février 2015 au siège du groupe, à La Défense près de Paris Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

La Société Générale épinglée. La banque française fait partie des cinq banques mondiales qui ont créé le plus grand nombre de sociétés offshore par l'intermédiaire du cabinet panaméen Mossack Fonseca, affirme Le Monde dans le cadre de sa longue enquête sur les "Panama Papers" qui lève le voile sur un vaste mécanisme international d'évasion fiscale. Avec 979 sociétés à son actif, la Société Générale se situe derrière la banque britannique HSBC (2.300 sociétés), la banque suisse UBS (1.100 sociétés) et le Crédit Suisse (1.105 sociétés).

Pour réaliser ses activités offshore à l'abri des regards, la Société Générale semble avoir eu recours en grande partie à sa filiale luxembourgeoise SG Bank & Trust Luxembourg. Selon les fichiers issus de Mossack Fonseca, bon nombre de ces entités ont été domiciliées dans les Îles Vierges britanniques et aux Seychelles, deux paradis fiscaux notoires. D'autres sociétés ont quant à elle été enregistrées au Panama par la filiale suisse SG Private Banking.

Tout est en règle selon la banque

En 2012, la Société Générale avait pourtant affirmé devant une commission d'enquête au Sénat qu'elle avait "fermé ses implantations" dans les États qui ne coopèrent pas avec les autorités fiscales internationales et les "centres financiers offshore" tels que les Philippines et Brunei. Contactée par Le Monde, la banque explique cependant que "l'absence d'implantation n'impose pas une absence de relations commerciales ou d'affaires avec des clients ou distributeurs situés dans ces pays, dans le respect des standards applicables en matière de lutte antiblanchiment".

À lire aussi
Des médecins en biologie manifestent le 8 avril 2013 (archives) affaires
Secret des affaires : ces scandales qui n'auraient pas vu le jour avec la loi

De toute façon, la Société Générale fait savoir qu'elle n'a aucun problème légal avec le développement d'activités offshore qui n'est pas forcément illégal, tant que tout est bien déclaré au fisc. "Ces sociétés dites offshore sont utilisées (...) pour la détention d'avoirs et recherchées pour leur facilité de mise en place et leur coût modéré de création", explique-t-elle.

La banque française assure surtout qu'elle encadre "strictement" l'usage que ses clients, dont l'identité est "systématiquement" vérifiée. Reste qu'il est difficile d'identifier les bénéficiaires des sociétés créées par la Société Générale avec l'aide de Mossack Fonseca, compte tenu de l'utilisation de prête-noms et de l'élaboration de montages opaques. Or, ces stratagèmes sont bien souvent utilisés pour dissimuler des activités frauduleuses telles que l'évasion fiscale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Panama Papers Société générale Évasion fiscale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782687983
"Panama Papers" : la Société Générale détiendrait 979 sociétés offshore
"Panama Papers" : la Société Générale détiendrait 979 sociétés offshore
Selon les informations du "Monde", la banque française aurait utilisé sa filiale luxembourgeoise pour créer une multitude de sociétés offshore dans des paradis fiscaux.
https://www.rtl.fr/actu/conso/panama-papers-la-societe-generale-detiendrait-979-societes-offshore-7782687983
2016-04-05 11:59:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Mn5zet53xyRkWCb2C6q2CQ/330v220-2/online/image/2015/0519/7778414911_le-directeur-general-de-la-societe-generale-frederic-oudea-le-12-fevrier-2015-au-siege-du-groupe-a-la-defense-pres-de-paris.jpg