2 min de lecture François Hollande

Hollande précise les contours du pacte de responsabilité

Le président de la République a précisé les contours de son pacte de responsabilité. Il sera lancé le 21 janvier et le président engagera la responsabilité du gouvernement devant l'Assemblée nationale.

François Hollande lors de sa conférence de presse à l'Élysée le 14 janvier 2014
François Hollande lors de sa conférence de presse à l'Élysée le 14 janvier 2014 Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

François Hollande a assuré vouloir tout mettre en œuvre que les entreprises créent de l'emploi et a demandé à être jugé sur ses actes jusqu'à la fin du quinquennat et non au bout du 18 mois. " C'est à ce moment-là que les Français jugeront. Ils me jugeront sur la baisse du chômage, sur la réduction des comptes publics. En 18 mois, jamais autant de réformes structurelles n'avaient été mises en œuvre et nous avons dans le même temps lancé les emplois d'avenir." 

La responsabilité du gouvernement engagé sur le pacte de responsabilité

Dans cette perspective, le président est revenu sur la genèse du pacte de responsabilité "Nous voulons être partie prenante d'une grande politique de l'emploi. Tout le monde doit saisir ce pacte de responsabilité. Il n'existe aucune autre voie que la réduction de la dépense, le gouvernement a été mandaté pour cela", a-t-il indiqué.

"Un document formalisera les engagements du pacte (de responsabilité) et les modalités de suivi des contreparties. Le gouvernement engagera sa responsabilité devant l'Assemblée nationale sur ce texte", a déclaré le chef de l'État lors de sa conférence de presse à l'Elysée.

Le pacte sera le 21 janvier à l'occasion d'une présentation "à l'ensemble des acteurs économiques et de l'emploi", a indiqué le président. "Les partenaires seront reçus dans les jours suivants par le Premier ministre et les ministres concernés. Avant la fin du mois de janvier, des assises de la fiscalité des entreprises seront installées par Jean-Marc Ayrault", a-t-il continué.

Hollande n'est "absolument pas gagné par le libéralisme"

À lire aussi
OEIL-REPUBLIQUE_POP_795x530 RTL Originals
L’œil de la République : le regard de Macron quand Hollande renonce à la présidentielle

À la question de savoir s'il avait la majorité suffisante pour mener à bien sa politique, François Hollande a réfuté tout virage social-libéral. "Je ne suis absolument pas gagné par le libéralisme, c'est même tout le contraire puisque c'est l'Etat qui prend initiative et qui fait en sorte que nous puissions renforcer notre pacte productif". Renouvelant au passage sa confiance à la majorité. "Il y a bien évidemment toujours un risque mais j'ai résolument confiance en la majorité". 

Le président demeure convaincue que sa méthode apportera les résultats escomptés. "Mon seul objectif c'est l'emploi. Nous ne réduirons le chômage que si, et seulement si, des emplois sont crées au sein des entreprises". Et de se targuer du soutien des Français sur la question. "Les Français, toute sensibilité confondue, ont reconnu qu'il s'agissait de la bonne méthode."

Les TPE et les PME "au cœur du pacte de responsabilité"

En ce qui concerne les TPE et les PME, François Hollande a souligné que c'étaient elles qui créaient de l'emploi. " Ces entreprises demandent de la simplification et nous allons également trouvé des formules pour que les artisans puissent être allégés d'un certain nombre de contraintes". Et de rappeler que le pacte de responsabilité était un dialogue avec tous les partenaires sociaux et non exclusivement avec le Medef. "L'UPA (Union professionnelle artisanale) et la CGPME seront partie prenante du pacte de responsabilité."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Conférence de presse Hollande Entreprises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants