5 min de lecture 4G

Orange, SFR, Bouygues : ce qu'il faut savoir avant le déploiement national de la 4G

DÉCRYPTAGE - À la veille du déploiement de l'offre de Bouygues Telecom, qui a annoncé une couverture de 63% de la population, RTL fait le point sur les différentes offres proposées par les opérateurs de téléphonie mobile.

La bataille pour la 4G est définitivement lancée.
La bataille pour la 4G est définitivement lancée. Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

La bataille du très haut débit est définitivement lancée. Déjà présent dans les principales agglomérations françaises, le réseau 4G va connaître ce mardi 1er octobre une nette accélération de son développement avec le déploiement national du réseau de Bouygues Telecom. L'opérateur a dores et déjà annoncé qu'il allait couvrir 63% de la population française à cette date. Ses deux concurrents, Orange et SFR, ont pour leur part évoqué une couverture de 40% d'ici la fin de l'année.

Depuis la rentrée, les opérateurs rivalisent d'effet d'annonces sur le déploiement, les services et les tarifs qu'ils proposeront autour de la 4G. L'enjeu est de taille : avec des débits cinq à dix fois supérieurs à ceux de la 3G, la 4G doit marquer l'avènement de l'internet mobile à très haute vitesse, à travers notamment l'explosion de la consommation de musiques et de vidéos en streaming. Point d'étape à la veille du lancement commercial de la 4G de Bouygues Telecom.

Bouygues Telecom a un coup d'avance

Avec son annonce, Bouygues Telecom, initialement en retard, a pris une longueur d'avance sur la concurrence. Jamais dans l'histoire un réseau n'avait été déployé aussi rapidement, soulignent à cet égard Les Échos. De fait, plus de 100 villes et 40 millions de personnes seront concernés par le réseau 4g de l'opérateur au 1er octobre. (Cliquez sur la carte pour l'afficher en grand format).

La carte de la couverture du réseau 4G par Bouygues Telecom
La carte de la couverture du réseau 4G par Bouygues Telecom Crédit : Bouyguestelecom.fr

Du côté des tarifs, Bouygues a annoncé une augmentation de 5 euros du prix de ses forfaits pour ses clients souhaitant passer de la 3G à la 4G. Dans le détail, l'opérateur propose des forfaits 4G (prix sans mobile) à 30 euros pour 3Go de communications internet, de 40 euros pour 8Go et de 60 euros pour 16 Go, un volume permettant par exemple de regarder une demi-heure de programme télévisé par jour, qu'il est le seul à proposer.

À lire aussi
Une femme sur internet (illustration) coronavirus
Confinement : comment booster votre connexion internet ?

À noter que tous ces tarifs augmenteront de 10 euros en janvier prochain. De quoi inciter ses clients à basculer vers la 4G rapidement. Avec un mobile, les prix sont là encore plus conséquents, mais les opérateurs proposent généralement d'étaler le paiement en plusieurs mensualités, qui s'ajoutent à la facture du forfait.

Orange déjà dans 400 communes

Pour tenter de combler leur retard sur Bouygues Telecom, Orange et SFR ont accéléré leur déploiement et annoncé qu'ils allaient couvrir 40% du territoire d'ici la fin de l'année 2013. Une course à l’échalote qui a fait dire au PDG d'Orange Stéphane Richard début septembre : "On n'a jamais déployé un réseau mobile aussi vite en France que celui de la 4G." Pour l'instant, Orange a déployé ses antennes-relais dans près de 400 communes, indique Le Figaro. (Cliquez sur la carte pour l'afficher en grand format).

La carte de la couverture du réseau 4G par Orange
La carte de la couverture du réseau 4G par Orange Crédit : Orange.fr

Concernant les tarifs, le premier opérateur français propose son forfait d'entrée de gamme 10 euros plus cher par mois que sa version 3G+. Une augmentation plus substantielle que chez ses concurrents (5 euros chez Bouygues et SFR). Orange n'a pas créé de forfait spécial 4G mais propose ses forfaits existants "Origami Play" 2 Go et 4 Go en version 4G (prix sans mobile) à 1 euro de plus par mois (31 et 41 euros).

Mais cette offre est très limitée, puisqu'elle expire le 9 octobre pour le forfait 2 Go (+ 10 euros soit 40 euros) et le 20 novembre pour le forfait 4 Go (+ 15 euros soit 55 euros). Quant au forfait haut de gamme Origami Jet de 6 Go de données, il en coûtera 60 euros par mois.

En retrait, SFR mise sur les services

La 4G de SFR, qui a ouvert le bal chez les particuliers à Lyon fin 2012, est déjà disponible dans une dizaine de villes. D'ici fin 2013, elle devrait s'étendre à 55 agglomérations de l'hexagone. L'opérateur a publié sur son site internet la carte de sa couverture du réseau 4G. (Cliquez sur la carte pour l'afficher en grand format).

La carte de la couverture du réseau 4G par SFR
La carte de la couverture du réseau 4G par SFR Crédit : SFR.fr

À l'instar de Bouygues Telecom, SFR propose son forfait d'entrée de gamme pour 5 euros de plus par mois que sa version 3G. L'opérateur propose un abonnement moyen de gamme à 44,99 pour 5 Go. Pour le forfait haut de gamme, il faut débourser 120 euros par mois (sans mobile) pour 9 Go de téléchargement.

Pour faire décoller les ventes et accélérer le basculement de ses clients vers la 4G avant la fin de l'année, l'opérateur propose également des ristournes et partenariats intéressants. L'opérateur s'est ainsi associé avec différents services pour permettre à ses utilisateurs d'accéder à des catalogues de films et de jeux en ligne exclusifs (CanalPlay, Gameloft) ou à de l'infotrafic (iCoyote).

SFR propose également la possibilité d'avoir jusqu'à quatre cartes SIM sur un même abonnement. De quoi permettre de partager sa capacité de téléchargement avec une tablette ou en faire profiter d'autres mobiles du foyer, si tant est qu'ils soient compatibles avec la 4G. Sur ce créneau, Orange ne propose que deux cartes SIM et Bouygues Telecom se limite à une, détaille Le Figaro.

Un impact encore relatif

Si la course à la 4G est déjà bien entamée chez les opérateurs, les consommateurs sont encore frileux dans l'ensemble. Près de six Français sur dix déclarent ne pas être prêts à souscrire à une offre 4G, indiquait ainsi une étude publiée le 25 septembre dernier par le cabinet Deloitte. C'est que la 4G reste un investissement. Les opérateurs comptent bien compenser la baisse des tarifs généralisée depuis l'arrivée de Free Mobile dans le marché, avec ces offres à forte valeur ajoutée.

Reste que la 4G n'est pas encore un besoin immédiat pour la plupart des consommateurs. L'utilisateur lambda, qui utilise son mobile avant tout pour téléphoner, ne verra pas d'amélioration justifiant une hausse conséquente de son abonnement téléphonique. La 4G s'adresse avant tout à ceux qui utilisent leur smartphone comme une plate-forme multimédia pour télécharger des contenus, regarder des vidéos ou écouter de la musique en streaming.

Par ailleurs, tous les mobiles sont loin d'être compatibles. Seuls les modèles les plus récents (moins de deux ans d'ancienneté) le sont : les iPhone 5C et 5S, les Nokia Lumia 625, 820, 920, 925 et 10120, les Samsung Galaxy Express, S3 4G, S4 et S4 Mini, le HTC One, les Sony Xperia V, Z et Z1, les LG Optimus F5, G et G2, les Blackberry Z10 et Q10, etc.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
4G Free High-tech
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants