2 min de lecture Consommation

Optique : Marc Simoncini bouscule les opticiens en vendant des lunettes à 49 euros

REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - Le fondateur de l'entreprise Sensee vend des lunettes à des prix défiant toute concurrence.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Optique : Marc Simoncini bouscule les opticiens en vendant des lunettes à 49 euros Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Marie-Pierre Haddad

Créée il y a quatre ans, l'entreprise d'optique en ligne Sensee a annoncé l'ouverture de ses premières boutiques. Marc Simoncini, fondateur de Meetic à la tête de ce nouveau projet, explique qu'il y a quelques années, sa société faisait de la distribution. "On achetait des montures sur le marché, qu'on revendait deux fois moins chers que chez les opticiens. On a eu des problèmes de fournitures. C'était très compliqué".

Depuis 2012, ce projet a été mis de côté et la société s'est concentrée sur un nouvel objectif : "Devenir une marque de monture, distribuée dans deux points physiques et Internet". La société fabrique ses lunettes en France "pour un prix unique de 49 euros", annonce à l'antenne de RTL Marc Simoncini. 

Des lunettes revendues 200 euros chez les opticiens

Ces lunettes sont-elles de bonne qualité ? "Ce sont les mêmes lunettes que vous achetez 200 euros dans les magasins. Elles sortent des mêmes ateliers. J'achète une paire de lunettes auprès de mon fabriquant dans le Jura 25 euros. Je la revends 49 euros. L'opticien ou le grossiste va aussi acheter cette paire de lunettes 25 euros, peut-être un peu moins parce qu'il commande du volume et la revendre 200 euros. On enlève tous les intermédiaires", explique le patron de Sensee.

À la question, "les opticiens sont-ils des escrocs ?", Marc Simoncini répond "pas tout à fait". La solution pour vendre des lunettes à bas pris est de "partir directement du dessin, on les fabrique et on les distribue". À ses détracteurs, Marc Simoncini assure que ses lunettes "sont labellisées origine France". Il confie ainsi que sa démarche provoque des réactions "assez violentes" de la part de ses concurrents : "L'optique en France est représenté par un verrier, deux fabricants de montures et quatre ou cinq chaînes de grande distribution. Ce système fonctionne ainsi depuis 30 ans. Dès que vous poussez la porte d'un opticien, vous avez déjà cotisé à 200 euros de mutuelle. Le système est fait de façon à ce que les gens pensent que les lunettes ne sont pas chers alors qu'ils les ont déjà prépayées".

C'est un système très bien organisé pour que les Français payent très cher

Marc Simoncini
Partager la citation
À lire aussi
Des compléments alimentaires (Illustration) Santé
Pourquoi Michel Cymes vous déconseille les compléments alimentaires

Sensee a voulu bousculer ce fonctionnement. "Les verriers nous ont expliqué que c'était impossible de vendre des lunettes sur internet et qui achetaient en même temps tous ces sites dans le monde. C'était assez étonnant. Les fournisseurs de monture nous ont expliqué qu'ils ne pouvaient pas nous les vendre à cause du prix. On a eu des tas de problèmes (...) C'est un système très bien organisé pour que les Français payent très cher", insiste Marc Simoncini.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Lunettes Vie pratique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants