1 min de lecture Risque sanitaire

Œufs contaminés : deux arrestations et de nouveaux pays touchés

La liste des pays européens touchés par le scandale des œufs contaminés par l'insecticide fipronil s'est encore allongée jeudi 10 août et l'enquête a rebondi avec deux arrestations aux Pays-Bas.

Oeufs (illustration)
Oeufs (illustration) Crédit : Fred TANNEAU / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

À l'origine de ce scandale sanitaire, l'utilisation du fipronil, antiparasite pourtant strictement banni dans les élevages de poules par l'Union européenne, par des sociétés de désinfection intervenant dans des exploitations agricoles aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne. Le Danemark, la Slovaquie et la Roumanie ont annoncé jeudi 10 août être à leur tour affectés, ce qui porte à 12 le nombre de pays européens où la présence d’œufs contaminés a été confirmée à ce jour. 

Vingt tonnes d’œufs contaminés, provenant de Belgique, ont été vendus au Danemark, a indiqué l'Autorité alimentaire et vétérinaire du pays, tandis que la Slovaquie a annoncé avoir découvert des œufs contaminés importés des Pays-Bas et ayant transité par l'Allemagne. L'autorité sanitaire-vétérinaire roumaine (ANSVSA) a de son côté trouvé dans un entrepôt de l'ouest du pays une tonne de jaunes d’œufs contaminés au fipronil, en provenance d'Allemagne. Enfin, le Royaume-Uni, qui avait jusque-là affirmé n'être que marginalement touché, a reconnu jeudi que 700.000 œufs contaminés avaient été importés pour être utilisés dans la fabrication de produits alimentaires. 

Concernant le volet judiciaire du scandale, deux dirigeants "de l'entreprise qui a probablement appliqué le produit dans les élevages avicoles" ont été arrêtés jeudi aux Pays-Bas, selon le parquet, qui n'a pas révélé le nom de la société. Mais selon les médias néerlandais, il s'agit de ChickFriend, largement mise en cause par les éleveurs touchés. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Risque sanitaire Oeufs Arrestation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants