2 min de lecture Société

En Moselle, "La Cabane à jus" met à disposition son pressoir artisanal

REPORTAGE - Près de Hayange, Nicolas Barranco a mis au point un pressoir de fruits ambulant adapté à la production de la région.

Armelle Levy La France et ses artisans Armelle Levy
>
En Moselle, "La Cabane à jus" met à disposition son camion-pressoir artisanal Crédit Image : RTL / Arnaud Tousch | Crédit Média : Arnaud Tousch | Durée : | Date : La page de l'émission
Arnaud Tousch
Arnaud Tousch
et Loïc Farge

C'est sur les routes de Moselle, à quelques kilomètres de Thionville, Mondorf-les-Bains ou encore Luxembourg, que l'aventure de La Cabane à jus a commencé à germer. "À la base, je faisais beaucoup de vélo de route. En parcourant les routes de Moselle - qui sont magnifiques au passage -, j'ai constaté à l'automne qu'il y avait des tonnes de pommes qui traînaient au pied des arbres", raconte Nicolas Barranco. 

Et de poursuivre : "on était déjà spécialistes de la distillation, on s'est dit pourquoi ne pas diversifier notre activité. Le traitement des fruits en jus - notamment la pomme - s'imposait à nous". Le concept a sonné comme une évidence pour Nicolas, qui rappelle que son métier "c'est de transformer les fruits en jus". 

Quant au fonctionnement de sa société notre artisan explique : "on a deux parties. La première consiste, pour les particuliers, à ramener leurs fruits et à les transformer en jus de fruits. L'autre partie, qui nous concerne plus, consiste à transformer les fruits de nos vergers en jus". Ces jus de fruits très souvent mosellans sont issus de différentes productions : des pommes, des poires, des coings, mais aussi quelques fruits à noyau comme les cerises ou les mirabelles.

Un pressoir mobile

La plupart des clients choisissent de repartir avec des petits cubis de jus. "On a développé le bag-in-box, un nouveau packaging qui permet de conserver le jus soixante jours après ouverture", explique Nicolas Barranco. 

Côté prix "il faut compter une moyenne de 1 euro du litre si vous ramenez les fruits. Quand on vend du jus de notre côté, si vous l'achetez, c'est environ 2,60 euros le litre", ajoute-t-il. Un tarif pas si élevé que ça si on le compare à celui d'une bouteille de fruit pressé achetée en grande surface.

Le camion pressoir de "La Cabane à jus" en action
Le camion pressoir de "La Cabane à jus" en action Crédit : RTL / Arnaud Tousch
À lire aussi
Plus de 6.000 policiers sont mobilisés à Paris, jeudi 5 décembre, lors de la manifestation contre la réforme des retraites. grève
DIAPORAMA - Grève du 5 décembre : des manifestations sous tension

Ce qui fait la spécificité de "La Cabane à jus", c'est que le pressoir est mobile. Depuis deux ans, Nicolas sillonne les routes mosellanes. "On met aussi notre outil de production à disposition des associations et des mairies qui veulent faire profiter aux gens de leur commune d'un service pour transformer les fruits", ajoute-t-il.

Voilà comment le jeune homme a obtenu le label Moselle Passion. Un cercle vertueux tout en respectant la culture locale : c'est la formule gagnante qui fait vivre Nicolas Barranco à Hayange, dans la vallée de la Fensch.

La plupart des clients choisissent de repartir avec des petits cubis de jus
La plupart des clients choisissent de repartir avec des petits cubis de jus Crédit : RTL / Arnaud Tousch
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Moselle Artisans
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants