2 min de lecture Artisanat

Morgane, vendeuse de chocolat : "Je ne me contente plus du tout-venant"

REPLAY - Morgane Parenq tient la boutique parisienne du célèbre artisan chocolatier Christophe Roussel. Sa vitrine accueille des créations plutôt inattendues.

Armelle Levy La France et ses artisans Armelle Levy
>
Morgane, vendeuse de chocolat : "Je ne me contente plus du tout-venant" Crédit Image : RTL / Armelle Lévy | Crédit Média : Armelle Levy | Durée : | Date : La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy Journaliste RTL

Le parcours de Christophe Roussel est celui d'une ascension fulgurante. Après un CAP de pâtissier-chocolatier-glacier-confiseur, suivi de  nombreuses expériences professionnelles à l'étranger (Amérique du Sud, Antilles, Suisse, Polynésie...), notre globe-trotter aux pâtisseries généreuses s'installe à La Baule en 2004.

Aujourd'hui, il a au compteur deux nouvelles adresses bauloises, mais aussi une boutique à Guérande, une autre à Pornichet, et une autre à Montmartre, au pied du Sacré-Cœur... où il propose aux touristes du monde entier ses tours Eiffel en chocolat, réalisés par un designer. C'est Morgane Farenq qui tient la boutique parisienne. Avec ses cheveux aux couleurs de l'arc-en-ciel - ou plutôt de ses macarons -, elle est toujours émerveillée à chaque nouvelle livraison.

Oiseaux, suricates, surfeur de la Baule...

"On est toujours surpris par ce que l'on va recevoir, même si on sait que ça va être très bon. À chaque fois, je suis surprise de voir à quel point c'est bon", confie-t-elle. "On ne se repose pas sur nos lauriers. Il y a vraiment une recherche de qualité. On ne stagne pas non plus. On peut être satisfait du produit que l'on fait, mais on peut faire mieux", poursuit-elle.

À Pâques, forcément, ses créations ne passent pas inaperçues. Au milieu des traditionnels lapins, poules et poissons en chocolats, on trouve des créations plutôt inattendues.

Le surfeur de la Baule, un délice en chocolat
Le surfeur de la Baule, un délice en chocolat Crédit : RTL / Armelle Lévy
À lire aussi
Arnaud Seigneur et son équipe artisans
Arnaud Seigneur, le Dieu de la tapisserie

"En ce moment, nous avons des petits oiseaux. Il y a aussi des suricates : c'est inspiré par un dessin animé que les enfants de monsieur Roussel regarde", raconte Morgane. Il y aussi des sujets comme le surfeur de la Baule : un petit personnage en forme d’œuf, avec un maillot de bain et sa planche de surf.

On ne se repose pas sur nos lauriers

Morgane Farenq, gérante d'une boutique de chocolat
Partager la citation

"À force de goûter des chocolats de qualité, on ne peut plus se contenter de ce que l'on trouve dans les supermarchés et le tout-venant. On développe beaucoup son palais et ses papilles. Finalement, on se rend compte qu'il y a vraiment des différences selon l'origine du cacao", explique notre artisan, qui avoue une préférence pour le chocolat du Ghana.

Projets ambitieux

De la Baule à Osaka, les chocolats Christophe Roussel sont promis à un bel avenir. Passée de 4 à 30 personnes en dix ans - dont une dizaine d'apprentis -, son entreprise a vu son chiffre d'affaires croître de 40% ces deux dernières années. Les projets ne manquent pas : agrandir l'atelier, ouvrir un nouveau site de vente en ligne, transformer l'arrière-boutique de la maison-mère, à la Baule, en école de pâtisserie pour le grand public.

Depuis deux ans, il crée aussi des "corners" événementiels à la Saint-Valentin, dans les six plus grandes villes du Japon, où ses produits font fureur, comme son chocolat à la framboise en forme de bouche qui donnent le sourire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Artisanat Made in France Chocolat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants