1 min de lecture Mediator

Mediator : "J'ai la trouille qu'ils arrivent à trouver une ficelle pour reporter"

TÉMOIGNAGE RTL - Jean-Charles Theillac qui a pris du Mediator pendant 33 ans, a dû subir une double greffe des valves cardiaques. Avec l'ouverture du procès, il espère obtenir des réponses à ses questions.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

"Comprendre et être enfin reconnu", c'est ce qu'attend Jean-Charles Theillac du premier procès pénal du Mediator qui reprend mardi devant le tribunal correctionnel de Nanterre après avoir tourné court il y a un an pour des raisons de procédure.

"J'espère comprendre pourquoi ce médicament n'a pas été retiré en 1997 et 1999. Pourquoi l'Italie, la Suisse et l'Espagne l'ont retiré et pourquoi la France" ne l'a pas fait. Et d'ajouter : "J’espère aussi que ce procès mettra en lumière la reconnaissance des victimes c'est-à-dire que les laboratoires Servier seront à même de présenter des excuses aux victimes."

C'est pas le genre d'homme à se plier à ça

Jean-Charles Theillac
Partager la citation

Les excuses de Jacques Servier ? Jean-Charles Theillac ne se fait guère d'illusions : "Je ne rêve pas, il n'en fera jamais. C'est pas le genre d'homme à se plier à ça. Mais en toute humanité, c'est ce qu'il lui reste de mieux à faire." Le fondateur des laboratoires, dont l'état de santé reste fragile, avait répondu la semaine dernière à BFMTV qui l'interrogeait près de son domicile : "On s'en fout du procès", avant de s'excuser pour cette déclaration.

La défense de Servier va engager une nouvelle bataille procédurale, susceptible d'entraîner un nouveau renvoi du procès. Une hantise pour Jean-Charles Theillac : "Depuis le temps qu'on attend ce procès, jai la trouille qu'ils arrivent à trouver une ficelle pour abréger ou reporter."

Selon un rapport d'experts judiciaires rendu public en avril, le Mediator, commercialisé de 1976 à 2009 en France, pourrait à long terme causer 1.300 à 1.800 morts uniquement par valvulopathie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mediator Mediator Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants