2 min de lecture La France et ses artisans

"Marius", artisan rémouleur : "Être utile, c'est mon truc"

CHRONIQUE - Artisan "rémouleur", Didier Mouche, alias "Marius", parcourt les rues de Paris dans son drôle de taxi. Sa mission : l'affûtage de couteaux et de ciseaux.

Armelle Levy La France et ses artisans Armelle Levy
>
"Marius", artisan rémouleur : "Être utile, c'est mon truc" Crédit Image : RTL / Armelle Lévy | Crédit Média : Armelle Lévy | Durée : | Date : La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy Journaliste RTL

Si vous entendez un drôle de klaxon venant d'un taxi noir londonien dans les rues de Paris, vous aurez de fortes chances d'apercevoir "Marius". Didier Mouche, casquette de Gavroche et barbe de trois jours, a pris le nom de son grand-père.

Il circule à bord de son véhicule avec ce concept unique : l'affûtage de rue. "La plupart des jeunes ignorent ce qu'est un rémouleur. Quant aux anciens, ils s'étonnent que cela existe encore et se rappellent du papy qui passait", s'amuse notre artisan. 

Un équipement moderne pour un métier d'antan

Pour 3 euros la lame, "Marius" affûte les ciseaux des coiffeurs et des couturiers. Il remet en état les couteaux des bouchers, des poissonniers et des restaurateurs, comme Thierry Marx ou Cyril Lignac. Il a aussi pour client le Moulin rouge et la brigade de l'Élysée. Sans oublier les particuliers.

À lire aussi
Jean-Marc produit différentes huiles vierges artisans
Jean-Marc Montegottero, huilier : "J'adore faire l'huile de noisette"
Le taxi ambulant de "Marius" est tout équipé.
Le taxi ambulant de "Marius" est tout équipé.

Son taxi ambulant est tout équipé. À l'arrière, il a son lavabo, avec un réservoir d'eau, mais aussi l'électricité. On trouve également un strapontin et une table ronde amovible, qu'il fait tourner avec toutes ses meules. "On attaque d'abord avec la meule sèche, pour refaire le taillant. On affine ensuite avec la bande sèche. Je fais le fil avec la meule à eau. J'utilise ensuite le feutre pour adoucir le taillant, le tissu pour lustrer la lame et le cuir pour bien finir le fil", explique-t-il.

"Marius" dispose d'une meule spéciale pour les ciseaux de couture et de coiffure. C'est un équipement moderne pour un métier d'antan. 

Un métier de rencontres

Didier Mouche a longtemps été cuisinier. Il a eu envie de changer. Après trois semaines de stage, il a décroché son diplôme de rémouleur. "L'envie est venue simplement. J'affûtais mes couteaux et mes copains me disaient : 'Comme tu fais les tiens, viens faire les miens'. Quand vous avez une dizaine d'amis cuisiniers, vous passez un après-midi à affûter les couteaux", raconte-t-il. Le jour où il a vu un taxi anglais, il s'est dit : "C'est là-dedans que je vais le faire".

Il existe 200 artisans rémouleurs en France. "C'est très plaisant de rencontrer les gens. Mon truc, c'est d'être utile", explique "Marius".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France et ses artisans Made in France Commerce
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772948449
"Marius", artisan rémouleur : "Être utile, c'est mon truc"
"Marius", artisan rémouleur : "Être utile, c'est mon truc"
CHRONIQUE - Artisan "rémouleur", Didier Mouche, alias "Marius", parcourt les rues de Paris dans son drôle de taxi. Sa mission : l'affûtage de couteaux et de ciseaux.
https://www.rtl.fr/actu/conso/marius-artisan-remouleur-etre-utile-c-est-mon-truc-7772948449
2014-06-30 06:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/RJlshbgQoO6shPHxb-h3XA/330v220-2/online/image/2014/0630/7772948591_didier-mouche-alias-marius-a-gare-son-taxi-noir-londonien-devant-rtl.JPG