1 min de lecture Croissance

Manuel Valls voit un "encouragement" dans la croissance de 0,3%

Manuel Valls a estimé que la croissance de 0,3% enregistrée au 3e trimestre est un "encouragement".

Manuel Valls à Meaux, le 12 septembre 2014.
Manuel Valls à Meaux, le 12 septembre 2014. Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le gouvernement va poursuivre sa politique économique, à en croire Manuel Valls. Le Premier ministre a estimé vendredi 14 novembre que la croissance de 0,3% enregistrée en France au troisième trimestre, un chiffre meilleur que prévu, était "un encouragement à poursuivre".

"Ces chiffres je les vois à ce stade comme un encouragement à poursuivre, à approfondir la politique économique et budgétaire qui est la nôtre", a déclaré le Premier ministre à des journalistes, en marge d'un déplacement à Auxerre.

Un chiffre meilleur que prévu

Le Produit intérieur brut a progressé de 0,3% au troisième trimestre (juillet, août, septembre) par rapport au deuxième, selon la première estimation livrée vendredi par l'Insee. L'Institut national de la statistique et des études économiques ne prévoyait que 0,1%, la Banque de France attendait 0,2% et la plupart des économistes étaient encore plus pessimistes qu'elle.

"Je crois qu'il faut être à la fois prudent et lucide. Ces chiffres sont meilleurs en matière de croissance que ce que nous espérions", a estimé Manuel Valls. "Il faut maintenant qu'ils soient consolidés sur l'ensemble de l'année 2014. Nous pensions il y a quelques mois réaliser autour de 0,4% de croissance, ça devrait donc être le cas", a-t-il dit.

Nous savons que ces chiffres ne sont pas suffisants pour créer de l'emploi

Manuel Valls
Partager la citation
À lire aussi
Christine Lagarde était l'invitée de RTL, le 30 octobre 2019. économie
Christine Lagarde sur RTL : "La croissance mondiale est précaire et fragile"

"C'est un engagement à poursuivre une politique qui doit favoriser l'investissement et aussi la consommation. Mais en même temps nous savons que ces chiffres ne sont pas suffisants pour créer de l'emploi. Il y a d'autres chiffres qui sont plus préoccupants en matière de destruction d'emplois", a-t-il précisé.

L'économie française a recommencé à détruire des emplois au troisième trimestre: 34.100 postes ont disparu dans le secteur marchand, plombé par l'intérim.

Selon des estimations provisoires de l'Insee publiées vendredi, l'emploi salarié s'est replié de 0,2% sur le trimestre. Il est tiré à la baisse par le travail temporaire, qui a chuté de 4,2%. Dans ce secteur réputé précurseur des évolutions du marché du travail, 22.900 postes ont été supprimés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Croissance Manuel Valls PIB
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants