2 min de lecture Social

Logement : pourquoi la baisse des loyers s'accélère

REPLAY / ÉDITO - Moins 1,1% en moyenne sur l'année 2015, moins 0,8% depuis le début de 2016 : la courbe du montant des loyers est enfin orientée à la baisse.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Logement : pourquoi la baisse des loyers s'accélère Crédit Image : AFP / Archives | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
et Loïc Farge

Les ménages retrouvent le moral et ont davantage confiance dans leurs capacités financières à venir. On estime que si moins d'un quart des locataires français déménagent dans l'année, c'est signe de crise et de peur. Les locataires n'osent pas quitter leur logement pour un autre, plus cher. C'est ce qui est arrivé en 2008 : les loyers ont grimpé deux fois plus vite que les revenus des locataires. Impossible de changer de logement.

Aujourd'hui, ce fameux taux de mobilité est à 29% pour l'année 2015. Certains locataires se lancent et deviennent propriétaires, donc ils libèrent des logements. Un tiers des acheteurs de 2015 étaient locataires. Davantage de logements libres et les prix baissent : c'est la loi du marché.
Depuis le début de 2016, on est déjà en moyenne nationale à une baisse de 0,8%. Avec une nouveauté : les loyers deviennent moins chers, même pour les grands appartements (ceux de 4 ou 5 pièces). Le locataire d'un grand appartement paient en moyenne 2.000 à 2.500 euros par mois.

Paris aussi concernée

Paris est un cas à part. Cela baissait un peu l'année dernière. Cette baisse s'accélère également depuis janvier dernier. Pourtant la capitale est saturée. Il n'y a pas la possibilité de créer de nouveaux immeubles. Mais là aussi certains locataires deviennent propriétaires. Paris est l'une des rares villes en France à appliquer l'encadrement des loyers, depuis le 1er août 2015.

La bonne nouvelle ne concerne pas que les locataires. C'est vrai que si le loyer baisse, le propriétaire fait grise mine. Mais d'abord ça limite le risque d'impayé. Et puis des loyers trop élevés rendent les locataires irritables : ils s'occupent moins bien de leur logement, on constate davantage de dégradations. Enfin si un loyer est estimé trop élevé, le locataire s'en va et personne ne vient le remplacer. Donc pas de loyer à encaisser.

Le bloc notes

À lire aussi
Le ballet de l'Opéra de Paris (illustration) social
Opéra de Paris : reprise des représentations après une grève historique

10 millions de personnes en France sont touchés par une affection longue durée. C'est un tiers de plus en dix ans. Les soins pour ces maladies chroniques, comme le diabète ou l'insuffisance cardiaque, sont pris en charge à 100% par l'Assurance Maladie. Coût annuel : 9.200 euros par personne.

La note du jour

12 sur 20 pour encourager la bonne idée de l'Autorité de la concurrence : que chacun puisse s'inscrire librement pour passer le permis de conduire, sans attendre les créneaux proposés par son auto-école. Le délai moyen aujourd'hui est de 72 jours.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Habitat Logement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants