2 min de lecture Auto

Location de voiture : DriiveMe, "une alternative" à un euro

Geoffroy Lambert, le créateur du site de location de voiture DriiveMe, explique comment la marque est devenue une alternative à moindre coût.

Economie - Le Mag de l'Éco Jean-Baptiste Giraud iTunes RSS
>
Location de voiture : DriiveMe, "une alternative" à 1 euro Crédit Image : AFP / Valéry Hache | Crédit Média : Christophe Pacaud,Bénédicte Tassart | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Bénédicte Tassart

Jean-Baptiste Giraud, d'Économie Matin, reçoit Geoffroy Lambert, fondateur de DriiveMe. C'est un service de location un peu particulier, à un euro. "On est partis d'un constat très simple, c'est que les loueurs de voitures dépensent tous les jours des milliers d'euros pour déplacer des voitures avec des camions (...). On s'est dit, pourquoi ne pas proposer ces voitures à des particuliers qui ont besoin de faire le trajet ?", explique Geoffroy Lambert.

Il y a six ans, l'entreprise a donc commencé à rencontrer des loueurs de voiture, pour leur soumettre leur idée. "Aujourd'hui, tous les loueurs travaillent avec nous, et on déplace - pour le compte de loueurs, mais aussi maintenant pour le compte de concessionnaires, de parcs de sociétés ou de garages - entre 4 et 5.000 voitures par mois, en France", se réjouit le fondateur de la marque.

Et depuis la grève de la SNCF, le site enregistre une hausse de 50% des visites. "On est une vraie solution alternative", explique Geoffroy Lambert.

Logement : comment être sûr de récupérer sa caution ?

Les relations entre locataires et propriétaires peuvent être difficiles. Selon le dernier baromètre annuel des plaintes établi par la Confédération générale du logement, la première pomme de la discorde est la restitution du dépôt de garantie. Ce chèque de caution est le premier motif de mécontentement des locataires, en hausse de trois points en un an.

À lire aussi
auto radio auto
Auto-Radio du 19 janvier 2020

Il y a d'abord la mauvaise volonté du bailleur pour restituer ce dépôt de garantie, certains propriétaires font le mort, d'autres traînent des pieds avant de reverser les sommes dues... La loi est pourtant claire : un propriétaire a un mois pour remettre cet argent à son ancien locataire. En cas de travaux nécessaires, le délais de restitution passe à deux mois. C'est d'ailleurs dans ce cas qu'interviennent les fameux différents. Avec une remise en état du logement contestée par le locataire.

En cause, l'état des lieux de sortie qui n'est pas conforme à celui réalisé à l'entrée dans le logement, mais aussi à des factures de travaux injustifiées, bref, ce désaccord entre les deux parties entraîne la plupart du temps une restitution partielle du dépôt de garantie.

Pour éviter ça, la Confédération générale du logement conseille de donner sur l'état des lieux d'entrée la moindre rayure sur un parquet, ou le moindre trou sur un mur... Tous les dysfonctionnements pour éviter les ennuis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Location Vacances
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants