1 min de lecture Vin

Les vignes à l'étranger, moyen de lutte contre la perte de vitesse du vin français

INVITÉ RTL – Michel Chapoutier est négociant en vin. Il a fait le pari d'aller acheter des vignes à l'étranger.

Economie - Le Mag de l'Éco Jean-Baptiste Giraud iTunes RSS
>
Les vignes à l'étranger, moyen de lutte contre la perte de vitesse du vin fraçais Crédit Image : PHILIPPE DESMAZES / AFP | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

Michel Chapoutier est propriétaire et négociant. Il possède des vignes dans le Rhône, en Australie et en Espagne. Et peut-être bientôt en Allemagne. Une boulimie du vin qu’il explique par la nécessité de se diversifier. "La France n’a plus un leadership monopolistique dans le vin. C’était intéressant de voir ce qui pouvait se passer ailleurs."

Les vins français ont vu leurs parts de marché divisées par deux en trente ans. Et la tendance est toujours à la baisse. D'où sa recherche permanente à l'étranger de nouveautés. "Quand vous travaillez sur un terroir vivant, vous allez en extraire les subtilités. Le même cépage, comme une Syrah sur un calcaire ou sur un granit, vous n'aurez pas le même goût après la fermentation."

Les pays émergents du monde vinicole essaient d'imiter la logique des appellations françaises, même s'ils restent friands des grandes marques. Travailler avec des pays de l'hémisphère sud a aussi un intérêt : ne jamais connaître de basse saison. Autre avantage, la législation est également différente dans les pays étrangers. "Il y a une liberté d'entreprendre que nous n'avons pas en France." 

La France justement, où les vignerons ont souffert de nombreuses intempéries. Sécheresse, gel, grêle et "coulure", une mauvaise fécondation des fleurs. Tout le Languedoc-Roussillon a été touché. On attend 25% de production en moins. "Mais attention, moins de quantité ne veut pas dire que ça va toucher la qualité du vin."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vin Alimentation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants