3 min de lecture Économie

Les quatre signes qui montrent que les entreprises françaises vont mieux

Selon Altares, le nombre de défaillances d'entreprises a diminué de 4,8%. Un chiffre qui rejoint les indicateurs qui laissent penser que l'économie française est en phase de reprise.

Des travailleurs durant une réunion
Des travailleurs durant une réunion Crédit : iStock
Édouard Nguyen

L'étude trimestrielle sur l'activité économique des entreprises est très optimiste. Selon le cabinet Altares, "les défaillances repassent franchement sous le seuil des 13.000". Chaque trimestre, Altares publie une étude sur les évolutions de tendance sur les défaillances des entreprises en France et les retards de paiement en Europe. Cette analyse vient conforter les pronostics de Coface de mai dernier.

Les défaillances d'entreprises en baisse

Pour ce troisième trimestre 2015, Altares relève une baisse de ces défaillances d'entreprises de 4,8% par rapport à l'année dernière, soit 12.500. Un chiffre qui regroupe les procédures collectives prononcées par les tribunaux, soit les liquidations judiciaires directes, les redressements judiciaire et les sauvegardes.


Le nombre d'emplois menacés retombe sous les 45.000, comme c'était le cas avant la crise de 2008, révèle le cabinet Altares. Alors qu'il ne cessait d'augmenter, le nombre d'emplois menacés, qui s'élevait à 53.700 l'année dernière, est redescendu à 44.800.

Le nombre de défaillances d’entreprises de moins de dix salariés reste très élevé mais connaît également une baisse (-3,9%). Les PME & ETI accélèrent (-14%) la reprise déjà sensible un an plus tôt (-9%). 875 défaillances ont été prononcées ce troisième trimestre. Seulement 66 sociétés d’au moins 50 salariés ont déposé le bilan sur les trois derniers mois. Ce chiffre n’a jamais été aussi bas au cours des dix dernières années. Aux meilleures périodes (étés 2007 et 2012), cette catégorie d’entreprises comptaient 85 défaillance, note le cabinet spécialisé.

Amélioration dans la plupart des métiers

À lire aussi
L'enseigne Casino (illustration). Casino
Les infos de 18h - Angers : le premier hypermarché sans caissiers de France a ouvert ce dimanche

Le bâtiment, le commerce, l'industrie manufacturière et le transport routier de marchandises s'améliorent nettement en termes de défaillances. L'amélioration reste très sensible dans les services aux entreprises qui enregistre tout de même une baisse de 6 %, qui est au plus bas depuis cinq ans. Enfin les services aux particuliers restent dans le rouge. Dans l'agriculture seulement, les défaillances d'entreprises augmentent de 9%.

Un climat des affaires stable au plus haut depuis quatre ans

Au début de l'année, l'Insee présentait une enquête qui démontrait que la pérennité des entreprises s'améliorait. Ainsi, trois ans après leur création en 2010, 71 % des entreprises étaient encore actives. Pour tous les secteurs, la pérennité des entreprises de cette génération est plus élevée que celle de la génération 2006 (66%). Dans son point de conjoncture d'octobre, l'Insee note que le climat des affaires, qui ne cesse d'augmenter depuis octobre 2014, est revenu à sa moyenne de longue période en septembre, au plus haut depuis quatre ans.

Une baisse des défaillances dans toute la France

Cette baisse des défaillances se constate sur l'ensemble du territoire, exception faite du Centre (+2,4%) et du Pays-de-la-Loire (+4,6%). En Île-de-France la "mortalité" des entreprise reste stable (-0,2%). La Bretagne (-2,4%), la Provence-Alpes-Côte-D’Azur (-5,9%) et la Corse (-33,8%) connaissent une forte amélioration.


Toutes les autres régions suivent cette voie : le Nord-Pas-Calais-Picardie (-5,2%), la Normandie (-1,3%), l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (-6,6%), le Languedoc Roussillon-Midi-Pyrénées (-4,6%) l'Auvergne-Rhône-Alpes (-11,9%), la Bourgogne-Franche-Comté (-13,3%) et la nouvelle Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (-1,9%)

Le rapport se conclut par un appel de Thierry Millon, responsable des études au cabinet Altares, à "bien négocier ce retour des commandes". Les fournisseurs, qui ont leur carnet de commandes pleins, ne sont pas payé dans les temps. Les retards de règlements et les délais pourraient être la cause de l'asphyxie de ces entreprises qui succombent en "bonne santé !"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Entreprises PME
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780084670
Les quatre signes qui montrent que les entreprises françaises vont mieux
Les quatre signes qui montrent que les entreprises françaises vont mieux
Selon Altares, le nombre de défaillances d'entreprises a diminué de 4,8%. Un chiffre qui rejoint les indicateurs qui laissent penser que l'économie française est en phase de reprise.
https://www.rtl.fr/actu/conso/les-quatre-signes-qui-montrent-que-les-entreprises-francaises-vont-mieux-7780084670
2015-10-13 17:13:28
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KQKhijp6U_vNNgdNBy5rkw/330v220-2/online/image/2015/0828/7779532391_istock-000071460159-large.jpg