2 min de lecture Fiscalité

Les impôts locaux en hausse dans quatre grandes villes sur dix en 2015

REPLAY - ÉDITO - Plus d'un tiers des villes de 100.000 habitants ont relevé leurs impôts locaux cette année. Et ce n'est pas fini !

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Les impôts locaux en hausse dans quatre grande ville sur dix en 2015 Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
Journaliste RTL

+11,5% pour la taxe d'habitation à Toulouse (c'est le record), +4,2% à Lyon, +3,7% à Bordeaux. Le Forum de gestion des villes a fait ses calculs. Les élus avaient pour la plupart promis la stabilité fiscale après les municipales. C'est raté ! On les a vus dans la rue ce week-end. Ils rejettent la faute sur l'État. L'État qui a donné moins d'argent : Bercy a revu à la baisse la contribution aux collectivités de 3,7 milliards d'euros par an pendant trois ans. C'est dix euros de moins par habitant des petites villes, et 37 euros de moins pour un habitant d'une grande ville. Alors les élus se rattrapent sur les impôts.

Et ce n'est pas fini. Car finalement 1,8% de revalorisation, ce n'est pas si terrible que ça. C'est une hausse modérée. On est loin des 5% de plus en 2009. Attention, c'est l'année prochaine que ça va faire mal. 2016 est une année sans élection importante aux niveau des collectivités, qui devraient en profiter pour tirer un maximum d'argent des impôts.

Toujours pas de révolution

La Cour des comptes suggère toujours à vos maires de réduire la masse salariale de la commune, parce qu'en ce moment ça dérape. Il y a beaucoup d'embauches, d'avancements, de temps de travail effectif des fonctionnaires pas toujours efficace. Mais les habitants réclament plus de crèches, plus de policiers. "Alors que faire ?", se plaignant les élus.

L'autre solution, pour plus d'équité, on le sait depuis des années, c'est de revoir le système de calcul des impôts locaux, de la taxe d'habitation et de la taxe foncière. Ce calcul n'a pas été revu depuis les années 70. Aujourd'hui, il est plus coûteux d'habiter un appartement vétuste en centre-ville qu'une villa en banlieue parisienne. Mais ça c'est très "touchy", comme on dit. Dors des tests sont effectués, mais la révolution ne vient toujours pas.

La note du jour

À lire aussi
Un abri de jardin et une piscine (illustration) fiscalité
Taxe "abri de jardin" : tout ce qu'il faut savoir sur l'augmentation de 2020

08/20 aux pharmaciens qui n'ont plus envie d'être pharmaciens. Oui, mais on a besoin de vous. L'année dernière, 151 ont fermé. Il y en aura 2.000 cette année, selon l'Ordre des pharmaciens. Ce ne sont pas les petites officines de campagne qui ferment. Ce sont les pharmaciens qui partent à la retraite qui n'arrivent pas à trouver de repreneur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fiscalité Impôts Budget
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants