1 min de lecture Commerce

Les grands magasins de Paris privés de travail le dimanche ?

Alors que Les Galeries Lafayettes et le Printemps souhaitaient ouvrir tous les dimanches grâce à la loi Macron, les syndicats ont le moyen de s'y opposer.

Les Galeries Lafayette, à Paris
Les Galeries Lafayette, à Paris Crédit : AFP / Archives, Martin Bureau
Marine Cluet Journaliste

L'ouverture des magasins parisiens le dimanche autorisée par la loi Macron s'avère plus compliquée que prévu alors que les décrets d'application n'ont pas été publiés. Après la contre-attaque de la maire de Paris Anne Hidalgo, qui compte déposer "prochainement" une question prioritaire de constitutionnalité sur l'ouverture des commerces le dimanche dans la capitale, les syndicats pourraient également forcer les établissements à ne pas ouvrir le dimanche, révèle Le Figaro.

La création de 12 ZIT (zone touristique internationale) doit permettre dès le 1er janvier aux grands magasins parisiens comme Le Printemps et Les Galeries Lafayette, mais également aux Fnac, centres commerciaux Beaugrenelle, Bercy 2, Italie 2 et aux six grandes gares parisiennes d'ouvrir 52 dimanches par an au lieu de cinq actuellement. Des ouvertures qui ont pour but de soutenir l'activité et de faire reculer le chômage.

Les syndicats vent debout

Or l'ouverture dominicale est possible uniquement en cas d'accord avec les syndicats, qui y sont pour le moment fortement opposés. Les syndicalistes du Clic- P (Comité de liaison intersyndicale du commerce de Paris) se réunissent ce mardi 8 septembre pour décider de leurs actions. Une mobilisation d'envergure le 15 septembre est envisagée indique Le Monde.

Plusieurs contreparties sont envisagées afin de faire plier les syndicats. Les grands magasins pourraient payer double leurs salariés déjà en place et volontaires pour travailler le dimanche, ou alors mettre en place de nouveaux recrutements. Les employés seraient alors payés 20 à 30% de plus et pourraient obtenir des avantages en nature, comme par exemple des aides financière pour faire garder leurs enfants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Commerce Loi Macron Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants