2 min de lecture Économie

Les gabegies des retraites versées à l'étranger

ÉDITO - Selon la Cour des comptes, le déficit de la Sécurité sociale se réduit. Mais au prix de quelques astuces comptables.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Les gabegies des retraites versées à l'étranger Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTLNet | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

Les commissaires Maigret de la Cour des comptes notent un recul des déficits de 3 milliards d'euros. Ce serait un redressement tout à fait méritoire, puisqu'il pose désormais le curseur des déséquilibres à moins de 7,8 milliard. Très du gouffre de 2010, quand le trou atteignait 30 milliards et menaçait la pérennité du système. C'est rassurant. Sauf qu'une fois le bilan démaquillé, les comptes sont un peu moins reluisants. Corrigé de quelques acrobaties comptables, le déficit est en réalité de 8,5 milliards. L'assurance-maladie, qui contribue pour les deux-tiers aux déséquilibres, devrait même continuer à peser sur les comptes de la Sécu au moins jusqu'en 2020.

Les dépenses maladies ne sont pas seules dans le collimateur de la Cour des Comptes. Nos magistrats financiers ont découvert que la branche assurance-vieillesse servait une pension de retraite au doyen de l'humanité. Un pensionné de 117 ans : c'est l'âge de la Japonaise Nabi Tajima qui, elle, est officiellement la personne vivante la plus âgée de la planète. De quoi se pavaner dans le Livre des records, et pourtant pas un mot dans les couloirs de la Cnav. Tant de modestie impressionne.

Autour de 50.000 versements indus

En fait, ce dérapage met simplement le projecteur sur les retraites versées à l'étranger. Cela concerne 1,65 million retraites de base et 1,2 million retraites complémentaires pour un montant total de 6,5 milliards d'euros. Des sommes non négligeables qui se concentrent pour les deux-tiers dans cinq pays (l'Algérie, le Portugal, l'Espagne, le Maroc et l'Italie). Elles sont en forte hausse (+35% en dix ans) et elles seraient, selon la Cour, peu ou pas contrôlées.

À lire aussi
Bernard Arnault, le 18 octobre 2017 économie
Bernard Arnault : 3e fortune mondiale derrière Jeff Bezos et Bill Gates

Verrouiller plus judicieusement ces flux financiers ne suffirait pas à redresser les comptes. La Cour estime autour de 50.000 les versements indus pour un coulage de 200 millions d'euros. Mais cela responsabiliserait certainement l’ensemble du système.

Les plus

- Le budget métro du Grand Paris pourrait dérailler. La facture finale est désormais estimée à 35 milliards d'euros, pour un devis initial de 26 milliards.

- Une nouvelle vie pour la Taxe Soda de Nicolas Sarkozy ? Le Figaro croit savoir qu'elle alimentera la MSA, la Sécu des agriculteurs très déficitaire. Elle avait été créée sans grand succès pour lutter contre l'obésité.

La note du jour

08/20 aux banques de l'Hexagone. Selon UFC-Que Choisir, elles entraveraient la mobilité bancaire des produits d'épargne (Livret, PEL) en chargeant les frais de transfert d'une banque à l'autre. cela nous coûte 178 euros en moyenne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Retraites Social
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790175408
Les gabegies des retraites versées à l'étranger
Les gabegies des retraites versées à l'étranger
ÉDITO - Selon la Cour des comptes, le déficit de la Sécurité sociale se réduit. Mais au prix de quelques astuces comptables.
https://www.rtl.fr/actu/conso/les-gabegies-des-retraites-versees-a-l-etranger-7790175408
2017-09-21 07:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-vvxgntiP_U9eihYvRfmPQ/330v220-2/online/image/2017/0907/7789994413_la-reforme-des-retraites-est-sur-les-rails.jpg