2 min de lecture Patrimoine

Les Français ont toujours une passion pour la pierre et l'épargne

REPLAY - REPLAY / ÉDITO - La dernière étude sur le patrimoine des Français, publiée le 5 novembre par l’Insee, fait le point sur l’état de nos portefeuilles.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Les Français ont toujours une passion pour la pierre et l'épargne Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

La dernière étude sur le patrimoine des Français offre une photographie intéressante qui éclaire nos décisions en matière d’épargne. Nous sommes encore et toujours amoureux de la pierre plus que des actions, et aussi de plus en plus conscients de la fragilité de nos systèmes de retraites, ce qui encourage la croissance des produits financiers censés garantir nos vieux jours. Pour la pierre, le constat est simple : la crise n’a absolument pas douché notre enthousiasme pour ce placement. Le nombre de Français propriétaires d’un appartement ou d’une maison n’a jamais été aussi important. Plus de six français sur dix (63%) détiennent un bien immobilier.

Cet engouement cannibalise les placements financiers. L’immobilier consomme un gros morceau de notre épargne. Il pèse donc sur la destination finale de nos économies. Mais cela n’empêche pas neuf Français sur dix de posséder un livret monétaire, une assurance-vie ou un placement financier. Le Livret A reste, par exemple, un totem : nous sommes toujours plus nombreux (76% de la population, nouveaux nés inclus) à en posséder un. Avec un bémol : le montant des dépôts est en forte baisse.

Notre nouvelle devise : priorité aux placements sécurisés plus qu’au rendement

Christian Menanteau
Partager la citation

En revanche, le PEL fait un retour remarqué et l’assurance-vie poursuit sa  conquête de nos économies : près de 37% des ménages sont aujourd'hui détenteurs d’une assurance-vie. Mais la progression la plus spectaculaire est certainement celle de l’épargne retraite volontaire. Elle est de plus en plus présente dans nos patrimoines. C'est le reflet des inquiétudes concernant le niveau, peut-être même l’avenir tout court, de notre système de retraite par répartition.

La crise financière n’aura finalement pas eu d’influence majeure sur nos patrimoines. Nous sommes globalement d’une grande stabilité la matière. Mais cela ne signifie pas que nous ne prenons pas en compte l’évolution de notre environnement. Nous avons ainsi littéralement déserté la Bourse. Il n’y a plus aujourd'hui que 16% des Français qui détiennent des actions, alors que cette proportion était encore de 25% avant la crise financière. Depuis la déflagration des subprimes, nous sommes vraiment allergiques au risque. Notre nouvelle devise est : priorité aux placements sécurisés plus qu’au rendement.

Le bloc-notes

À lire aussi
Deux alpinistes à Chamonix patrimoine
Unesco : l'alpinisme désormais inscrit au patrimoine culturel immatériel

- Bruxelles ne prévoit plus pour la France que 1,4% de croissance pour 2016.

- Après trois années de baisse continue, les taux de crédit immobilier ont progressé pour le quatrième mois de suite.

La note du jour

13/20 au programme de dépollution des eaux du bassin Loire-Bretagne. Il couvre le quart du territoire français, et seulement 26% de ses eaux sont en bon état écologique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Patrimoine Logement Épargne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants