1 min de lecture Santé

Les fontaines à sodas en libre-service désormais interdites

Cette mesure vise à limiter les risques d'obésité, de surpoids et de diabète, notamment chez les jeunes.

Un distributeur de boissons gazeuses, à New York.
Un distributeur de boissons gazeuses, à New York. Crédit : RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

L'époque où le consommateur, muni d'un gobelet king-size, n'avait qu'a appuyer sur le bouton d'une machine colorée pour se voir servir à loisir son soda favori est révolue. En effet, un arrêté publié jeudi 26 janvier au Journal Officiel interdit la mise à disposition à volonté des boissons contenant des sucres ajoutés ou des édulcorants dans les lieux de restauration publique.

L'arrêté dresse une liste minutieuse et exhaustive des breuvages prohibés. Ainsi, "les boissons gazeuses et non gazeuses aromatisées, des concentrés comme les sirops de fruits, les boissons à base d’eau, de lait, de céréales, de légumes ou de fruits y compris les boissons pour sportifs ou les boissons énergisantes, les nectars de fruits, les nectars de légumes et produits similaires, dès lors que ces boissons contiennent des sucres ajoutés ou des édulcorants de synthèse", sont expressément nommées.

Limiter les risques d'obésité

Cette mesure a été prise en accord avec la loi santé de janvier 2016 afin de limiter les risques d'obésité, de surpoids et de diabète, notamment chez les jeunes, conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les lieux visés incluent tous les lieux de restauration ouverts au publics, y compris la restauration collective et sociale, l'hôtellerie et les clubs de vacances. 

Ce n'est pas la première fois que le législateur s'attaque aux sodas. En marge du plan d'austérité voté en 2012, les boissons gazeuses sucrées avait fait l'objet d'une taxe qui a entraîné une hausse des prix de vente allant jusqu'à 25 % sur les marques de distributeurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé France Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants