1 min de lecture Drones

Les drones s’invitent au Salon de l’Agriculture

INVITÉ RTL - Romain Faroux est le président d'Airinov, le leader du drone agricole.

Bénédicte Tassart L'éco 2.0 Bénédicte Tassart iTunes RSS
>
Les drones s'invitent au Salon de l'Agriculture Crédit Image : ROBERT MACPHERSON / AFP | Crédit Média : Armelle Lévy | Durée : | Date : La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy et La rédaction numérique de RTL

La folie des drones n’est pas près de s'arrêter, même dans nos campagnes. À l’occasion du Salon de l'agriculture à Paris, Romain Faroux, le président d'Airinov, est venu présenter les drones agricoles conçus par son entreprise. "Ce sont des outils extrêmement simples, plus du tout cher, et maintenant, l’agriculteur est en capacité de se l’approprier", explique le dirigeant de cette start-up créée il y a 7 ans dans une grange du Poitou.

En survolant des champs, ces drones vont ainsi permettre aux agriculteurs de connaître plus précisément l’état de leurs cultures, grâce à "un système d’observation de la végétation, qui traduit par l’observation des couleurs, l’état de richesse en azote, le taux de chlorophylle, enfin des informations qui permettent de faire un bilan de santé". Ainsi, un pan de terre pourra recevoir, ou non des traitements, pour optimiser la production sans gâcher. 

Avec un retour d’expérience de trois années, Romain Faroux est assez enthousiaste sur le bénéfice de cette technologie pour les propriétés agricoles qui engrangent "jusqu’à 10% de marge brute en plus", selon lui. Pour les petites exploitations qui ne peuvent pas se permettre de gros investissements, Airinov favorise la mutualisation de ses drones et encourage des tests sur des surfaces réduites.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Drones Agriculture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants