2 min de lecture Assurances

Les différents modes de gestion de l’assurance vie

Contrairement aux fonds en euros, les contrats multisupports peuvent être gérés de différentes manières. L’important est de choisir le plus adapté à ses objectifs.

Les différents modes de gestion de l'assurance vie
Les différents modes de gestion de l'assurance vie Crédit : copyright rtl.fr
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Derrière le terme d’assurance vie se cache en fait des produits d’épargne différents. Il faut en effet distinguer les contrats monosupport en euros et les contrats multisupports. Si les premiers sont gérés par l’assureur sans que l’épargnant n’ait son mot à dire, ce n’est pas le cas des seconds qui, à côté du fonds en euros, comprennent également des unités de compte (UC) investies dans des actifs souvent plus risqués. Les contrats multisupports proposent quatre modes de gestion.

La gestion profilée

C’est la plus courante, la plus sereine et celle qui demande le moins de temps à l’assuré car il confie la gestion de son contrat aux experts de son assureur. La seule action est de choisir son profil lors de la signature du contrat. Le souscripteur peut opter pour un profil "prudent", composé surtout de produits obligataires et monétaires, un profil "dynamique" axé sur l’investissement en actions et donc plus risqué, ou un profil "équilibré" qui opte pour un équilibre entre sécurité et rentabilité (entre actions et obligations).

La gestion à horizon

On parle aussi de gestion "pilotée". C’est le mode le plus simple. La composition des placements évolue automatiquement en fonction de l’âge de l’assuré et de ses objectifs d’investissement. Ainsi, un trentenaire sera orienté vers des placements plus risqués, comme les actions, alors qu’une personne approchant de la retraite sera plutôt dirigée vers des produits plus prudents comme les emprunts d’Etat.

La gestion libre

Vous gérez vous-même votre contrat. Attention, ce mode de gestion est le plus risqué. Il est plutôt réservé aux investisseurs aguerris et qui ont un peu de temps pour s’y consacrer car il faut être réactif. C’est l’épargnant lui-même qui choisit ses UC. Pour assurer un peu vos arrières, vous pouvez choisir la gestion libre dite "conseillée". En fait, vous restez maître de vos décisions mais vous pouvez faire appel à un conseiller qui vous fera des préconisations.

La gestion sous mandat

À lire aussi
Une supporter de la réforme de santé américaine, Obamacare, le 30 octobre 2013 à Boston. États-Unis
États-Unis : nouvelle offensive de Donald Trump contre l'Obamacare

Auparavant réservée aux contrats les plus haut de gamme, ce mode de gestion se démocratise. Il s’agit de déléguer l’administration de son portefeuille à un professionnel (banque privée ou société de gestion) travaillant en partenariat avec l’assureur du contrat. Avec l’assuré, il définira son profil d’investissement. Le fonctionnement est plus souple que la gestion "profilée" mais, en contrepartie, les frais de gestion sont beaucoup plus élevés.

SERVICES
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assurances Assurance vie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants